BFM Business

Jacques Pélissard : "les collectivités locales font des efforts"

Jacques Pélissard, député du Jura et président de l'Association des maires de France, vit mal la baisse des dotations étatiques aux collectivités locales.

Jacques Pélissard, député du Jura et président de l'Association des maires de France, vit mal la baisse des dotations étatiques aux collectivités locales. - -

Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France, est amer après l'annonce par l'Etat, mardi 12 février, de la baisse des dotations aux collectivités locales.

Même si la rumeur courrait, la nouvelle, annoncée mardi 12 février, a fait l'effet d'une bombe. Afin de financer -en partie- le Crédit d'impôt accordé aux entreprises, l'Etat va baisser le montant de ses dotations aux collectivités. Au total, ce seront donc trois milliards d'euros en moins dans les comptes de ces dernières, d'ici 2015.

Bfmbusiness.com: Quel est votre sentiment après l’annonce de la baisse des dotations aux collectivités ?

Jacques Pélissard: C’est une complète insatisfaction. Avec l’Etat, on avait évoqué un pacte de confiance, et j’ai encore écrit au Premier ministre le 30 janvier pour le lui rappeler. La conséquence de cette baisse drastique des dotations est simple, les collectivités vont devoir tailler dans les dépenses et les investissements. Il est bon de rappeler que, par exemple, 45% du chiffre d’affaires des entreprises du bâtiment est assuré par les collectivités. Il y aura donc des conséquences importantes en termes d’emploi et consommation. Certaines communes vont également augmenter leurs impôts.

Que réclamez-vous au gouvernement ?

D’abord, j’espère que ce fameux pacte de croissance arrivera un jour. Ensuite, il faut absolument une concertation, sur une plus grande égalité entre les régions, les départements et les intercommunalités. Mais la vraie question, c’est le poids des charges et la réduction de la dépense publique. L’Etat cherche de l’argent partout, donc il ponctionne les collectivités. Ce n’est pas une voie d’avenir ! Au-delà, ce n’est pas non plus normal que les charges des collectivités augmentent d’un côté, et que les dotations baissent de l’autre !

La Cour des comptes a pointé du doigt la gestion des collectivités dans son rapport annuel.

Je pense que c’est comme partout, certaines ont une meilleure gestion que d’autres. Parler de mauvaise gestion d’une manière générale est faux. Il suffit de regarder le dernier bulletin d’information statistique du ministère de l’Intérieur : hors décentralisation, il n’y a pas eu d’inflation des effectifs. En règle générale, les collectivités font des efforts pour maîtriser leurs dépenses. Il serait bien que l’Etat en fasse de même…

Yann Duvert