BFM Business

Impôt sur le revenu : 1,2 million de foyers supplémentaires touchés

Selon le site l'Opinion, 1,2 million de foyers supplmémentaires sont soumis à l'impôt sur le revenu.

Selon le site l'Opinion, 1,2 million de foyers supplmémentaires sont soumis à l'impôt sur le revenu. - -

L'impôt sur le revenu frappe au moins 1,2 million de foyers supplémentaires cette année. Selon le site l’Opinion, le nombre de contribuables payant l'impôt sur le revenu augmentera de 10%.

De plus en plus de foyers soumis à l’impôt sur le revenu. C'est ce que révélait mercredi en exclusivité le site d’information l'Opinion. La publication affirme qu'en 2013, le nombre de contribuables payant l'impôt sur le revenu augmentera de 10%. Soit entre 1,2 et 1,6 millions de nouveaux assujettis, selon les premières estimations des experts de Bercy.

Une pause fiscale en demi-teinte

Au sein de la majorité, on refuse de confirmer ces chiffres, tout en concédant qu'il y avait bel et bien plus de foyers qui seraient concernés par l'impôt sur le revenu cette année, sans plus de précisions. Une estimation qui tombe en tout cas bien mal pour le gouvernement, qui insiste depuis quelques jours sur la « pause fiscale ». « Neuf Français sur dix seront épargnés par les hausses d'impôts », promettait Jean-Marc Ayrault en septembre 2012. Une promesse qui s'annonce « déjà très en deçà de la vérité », selon l'Opinion.

Les nouveaux entrants soumis à une douzaine de taxes

L'effet est ravageur pour les nouveaux foyers concernés. Car lorsqu'ils basculent dans l'impôt sur le revenu, du fait de l'augmentation de son revenu fiscal de référence, ils deviennent éligible à une douzaine de nouvelles taxes, comme la redevance audiovisuelle, la taxe d'habitation, ou encore la hausse des prix des transports publics, des frais de cantine...

« Première fois que je suis imposable »

Jonas est intermittent du spectacle. Il fait partie de ces nouveaux contribuables. Et cela ne l’enchante guère vu son statut et ses revenus variables. « C’est la première fois que je suis imposable. Je ne l’étais pas l’année dernière. Je vais devoir payer 1 150 euros. Mais comme je suis intermittent je n’ai pas de revenus réguliers très important. Et cette somme de plus de 1 000 euros, ça m’a fait un petit choc ».

« Cela pose un gros problème »

Thierry Mandon est le porte-parole des députés socialistes et pour lui ces chiffres ne sont pas de bon augure. « Ce sont des chiffres élevés mais je ne peux pas les confirmer. Je sais qu’il y a un problème qui vient du fait du gel du barème de l’impôt qui a été mis en place par le gouvernement Fillon et qui a porté sur les revenus 2011 et 2012. Un certain nombre de contribuables qui ne payaient pas d’impôts sont rentrés dans l’impôt sur le revenu avec toutes les conséquences que cela peut avoir car ils payent aussi la taxe d’habitation, la redevance télé… et cela pose un gros problème ».

La rédaction