BFM Business

Harlem Désir: "Le passage à 3%" de déficit pas forcément l'an prochain

BFM Business

Harlem Désir, nouveau numéro un du PS, a réaffirmé dimanche qu'il fallait relier l'objectif de réduction du déficit public à la croissance. Il a également souligné que "le passage à 3%" ne se ferait pas forcément l'an prochain si la croissance n'est pas au rendez-vous.

"Le passage à 3% (le déficit public rapporté au Produit intérieur brut, ndlr) c'est une étape qui peut se produire à un moment à un autre", a-t-il déclaré sur Radio J. "Notre objectif, et le gouvernement a raison d'y tenir, c'est que cette étape puisse être franchie en 2013 sur la base de 0,8% de croissance". Dans le cadre de cette prévision, a-t-il ajouté, "3% de déficit l'an prochain, c'est tout à fait compatible avec le financement des priorités du budget 2013" (éducation, emplois d'avenir, logement etc...). Mais "s'il y avait une récession dans la zone euro, il est prévu par les traités européens que nous ayons une discussion avec nos partenaires européens pour voir s'il faut franchir ce cap à un autre rythme, à un autre moment".

BFMbusiness.com