BFM Business

François Hollande, président économe pour la Cour des comptes

François Hollande a accéléré les mesures d'économies à l'Elysée, lors du second semestre 2012.

François Hollande a accéléré les mesures d'économies à l'Elysée, lors du second semestre 2012. - -

Dans un rapport publié lundi 15 juillet, les Sages adressent un véritable satisfecit au chef de l'Etat pour sa gestion des comptes de l’Élysée, lors du second semestre 2012.

Une fois n’est pas coutume, une publication de la Cour des comptes n’est pas porteuse de nouvelles désagréables pour l’exécutif. Car le rapport sur les comptes et la gestion des services de la Présidence de la République, rendu public lundi 15 juillet, prend la forme d’un véritable satisfecit de la part des Sages de la rue Cambon.

Ces derniers ont en effet décrypté les comptes de l’Elysée, au cours de l’année 2012. Le bilan global est positif : la Cour note ainsi que "le total des charges a diminué de 110,6 millions d’euros en 2011 à 101,6 millions en 2012."

Mais si les efforts avaient été initiés lors du mandat de Nicolas Sarkozy, la Cour des comptes relève que certains ont largement été accentués à partir du 15 mai, date de l’entrée en fonction de François Hollande. Notamment en ce qui concerne "les dépenses de presse (buffets, cars, etc.)", ou "les aménagements audiovisuels".

Les déplacements en train de François Hollande plaisent à la Cour

Au rayon des économies, les mauvaises langues pourraient y voir un clin d’œil aux tourments judiciaires de Nicolas Sarkozy. La Cour indique en effet que ce dernier avait commandé pour 77.381 euros de sondages, une dépense réduite à néant sous François Hollande.

De même, plus de 100.000 euros ont été dépensés en "études" diverses par l’ancien chef de l’Etat. Son successeur, lui, n’en a commandé aucune.

Les Sages ont également attribué un bon point à François Hollande pour ses économies lors de ses déplacements. Prenant l’exemple d’un déplacement à Bruxelles, la Cour note ainsi que la décision du président d’utiliser le train en a réduit le coût de près de 22.000 euros, en comparaison avec un voyage effectué en avion, en janvier 2012.

Les dépenses de personnel largement allégées

Enfin, l’allègement des dépenses de personnel a ravi la Cour des comptes. Cette dernière estime que la diminution des effectifs, engagée lors du quinquennat précédent, y a grandement participé.

Mais également la baisse de salaire consentie par François Hollande lors de sa prise de fonction (de 19.721 à 13.764 euros net mensuels). Au total, l’économie totale sur les dépenses de personnel représente 900.000 euros sur l’année 2012.

Autre point, peut-être moins essentiel, relevé par les Sages : le montant des achats de fleurs a été considérablement réduit en 2012, passant de 230.000 à 130.000 euros.

Yann Duvert