BFM Business

L'Elysée a été moins dépensier en 2012

Le budget de l'Elysée est en baisse

Le budget de l'Elysée est en baisse - -

Selon les chiffres contenus dans le projet de loi de règlement qui va être examiné par le Parlement, la présidence de la République a dépensé 102,9 millions d'euros l'an dernier. L'Elysée a restitué 6 millions au budget de l'Etat.

Qui de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande a été le plus économe en 2012 ? En tout cas, les dépenses de la présidence de la République ont connu un petite décrue l'an dernier, où se sont succédés deux présidents à l'Elysée.

Selon les chiffres contenus dans le projet de loi de règlement, qui sera examiné au Parlement d'ici la fin juin, les dépenses totales de la Présidence ont atteint 102,89 millions d'euros en 2012 contre 110 millions un an auparavant.

Comme le note le document budgétaire, "la participation de la Présidence de la République à l'effort de réduction de la dépense publique s'élève à 6.029.846 euros se décomposant en 47.926 euros correspondant à la réduction de 30 % de la rémunération du nouveau Chef de l'État, et 5.981.920 euros correspondant à des économies réalisées sur différents postes".

Economie de 30% sur les Paris-Bruxelles

Dans le détail, les charges de fonctionnement courant ont été réduites, passant de 24,4 millions à 19,5 millions. Cette décélération s'explique en particulier par des économies sur les achats alimentaires : -,5,3% sur les fruits et légumes, -4,3% sur la cremerie. En 2011, les économies avaient surtout concernés la boucherie. Les achats de vins ont été réduits de plus de 40% en 2012.

Autre source d'économie de fonctionnement: le parc automobile. Selon le document budgétaire, trois postes de chauffeurs ont été supprimés et 31.000 litres de carburants économisés.

Concernant justement les déplacements présidentiels, l'un des postes traditionnellement les plus observés, les dépenses ont baissé de 3,3 millions l'an dernier pour s'établir à 14,3 millions. Explication officielle : le recours moins fréquent à l'Airbus présidentiel, (le Air Sarko One, comme il avait été appelé), la réduction de l'importance des délégations présidentielles et les déplacements en classe économique. Enfin, François Hollande a décidé de privilégier les aller-retour dans la journée.

Au total, "sur des déplacements comparables, voyage à Bruxelles par exemple, ces mesures se traduisent par un allègement des coûts pouvant représenter plus de 30 %", affirme le document budgétaire.

24 personnes en moins à l'Elysée

Les dépenses de personnel ont diminué de 500.000 euros soit, 0,8 % par rapport à 2011. Hors allocations d’aide au retour à l’emploi (qui a coûté 450.000 euros), cette baisse atteint 1,44 %.

Les effectifs ont été ramenés de 882 équivalent temps plein à 858 au 31 décembre dernier. En 2012, la masse salariale a atteint 67,5 millions d'euros contre 67,8 millions en 2011. Elle s'est répartie comme suit : 10,9 millions pour payer les contractuels, en particulier au cabinet du président, 49 millions pour les fonctionnaires et agents publics mis à disposition, et 7,6 millions au titre des indemnités de sujétions, en clair les primes.

"La part des dépenses de personnels dans le budget de la Présidence représente 66,5 % de l’ensemble des dépenses de fonctionnement. Elle s'accroît mécaniquement compte tenu de la forte réduction sur les autres postes de dépenses", précise le projet de loi de règlement.

Patrick Coquidé