BFM Business

Elysée : la dernière présidentielle a coûté 200 millions d'euros aux contribuables

L'élection présidentielle de 2012 a coûté 10 millions de moins qu'en 2007

L'élection présidentielle de 2012 a coûté 10 millions de moins qu'en 2007 - -

L'élection de François Hollande à l'Elysée est revenue à 200 millions d'euros, soit 10 millions de moins que celle de Nicolas Sarkozy en 2007. Explication : moins de candidats, donc moins de dépenses à rembourser pour l'Etat.

Le "président normal" François Hollande est aussi un président économe : l'élection de mai 2012 a coûté 10 millions d'euros de moins que celle de 2007. C'est Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur qui vient de le confirmer aux députés.

La dernière élection présidentielle a ainsi coûté 199,7 millions d'euros à l'Etat, en frais d'organisation et en remboursement des dépenses des candidats engagés. Ce qui représente 4,54 euros par électeur inscrit. En 2007, l'élection avait coûté plus cher à cause du nombre légèrement plus élevé de candidats : 12 contre 10. Les dépenses de mise sous pli des professions de foi des candidats expliquent la différence.

Les législatives plus coûteuses

En revanche, les élections législatives de juin dernier ont coûté davantage que celles de juin 2007 : 164 millions d'euros soit 18,3 millions de plus que les précédentes.

Les raisons : le nombre de candidats ayant dépassé 5% des inscrits, et qui ont donc pu se faire rembourser leurs frais par l'Etat, a été plus élevé, de même que les ballotages et les triangulaires au second tour. L'élection de 11 nouveaux députés représentant les Français de l'étranger a, elle, nécessité 16 millions d'euros. Au total, ces législatives devraient revenir à 3,90 euros par électeur inscrit.

En 2013, en l'absence d'élections nationales, l'Etat va pouvoir faire des économies sur les dépenses électorales. Le projet de loi de finances ne prévoit que 900 000 euros de dépenses pour les élections partielles.

Patrick Coquidé