BFM Business

Evasion fiscale : Bercy espère récolter plus de 2,5 milliards

Selon Le Parisien-Aujourd'hui en France, près de 5 000 évadés fiscaux français se sont rapprochés des services de Bercy ces derniers mois pour régulariser leur situation.

Selon Le Parisien-Aujourd'hui en France, près de 5 000 évadés fiscaux français se sont rapprochés des services de Bercy ces derniers mois pour régulariser leur situation. - -

Sur RMC et BFMTV ce mercredi, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve a déclaré que le gouvernement espère récolter plus de 2,5 milliards d'euros en 2013 avec la régularisation des dossiers des évadés fiscaux et l'entrée en vigueur de la loi de lutte contre la fraude fiscale.

Le gouvernement espère récolter plus de 2,5 milliards d'euros en 2013 avec la régularisation des dossiers des évadés fiscaux et l'entrée en vigueur de la loi de lutte contre la fraude fiscale, a déclaré mercredi le ministre du Budget Bernard Cazeneuve, invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin sur RMC et BFMTV. François Hollande a averti dimanche les Français détenteurs de comptes non déclarés à l'étranger qu'ils ne disposaient plus que de quelques mois pour régulariser leur situation avant le vote de la loi qui est examinée à partir de mercredi.

"L'objectif c'est qu'on aille au delà"

Pour le ministre du Budget, la fraude fiscale représente "un volume d'argent qui échappe à l'Etat français et qui pourrait financer les services publics, ce qui, dans la crise, alors qu'on demande aux Français des efforts, est inadmissible". "Entre 2011 et 2012, nous avons émis 2 milliards de plus de droits et pénalités à recouvrir au titre de la fraude fiscale, c'est considérable, c'est une augmentation très significative", a-t-il dit. "L'objectif c'est qu'on aille au delà, qu'à mesure que la loi monte en puissance, que la pression s'exerce, nous puissions aller au delà", a-t-il ajouté. "Je serais assez satisfait de pouvoir faire entre 2 milliards et 2,5 milliards cette année", a-t-il ajouté.

Eviter que ça se fasse "à la tête du client"

Selon Le Parisien-Aujourd'hui en France, près de 5 000 évadés fiscaux français se sont rapprochés des services de Bercy ces derniers mois pour régulariser leur situation. "Ce que je souhaite c'est qu'on puisse récupérer cet argent, que tous ceux qui ont placé leur argent à l'étranger soient invités à se mettre en conformité avec le droit", a dit Bernard Cazeneuve. Une circulaire qui définira précisément les conditions de barème va être publiée par Bercy pour éviter que la procédure se fasse "à la tête du client", a-t-il dit, tout en réaffirmant qu'il n'y aurait pas d'amnistie.

J.V. avec Reuters