BFM Business

Euro fort: Hollande veut des négociations européennes

L'euro fort inquiète également la BCE.

L'euro fort inquiète également la BCE. - -

Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué, ce mardi 29 avril, que François Hollande va mener des négociations concernant le cours de l'euro, après le renouvellement du Parlement européen.

La France va intensifier sa lutte contre l'euro fort. Lors de son discours devant les députés avant le vote sur le programme de stabilité, le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que François Hollande va mener des négociations au niveau européen sur ce sujet.

Le chef du gouvernement plus précisément déclaré que les 50 milliards d'euros d'économies qui doivent être dégagée par l'exécutif à l'horizon 2017 devront "s'accompagner d'initiatives au niveau de l'Union européenne pour soutenir la croissance".

"Cela passe par des politiques de grands investissements, des politiques d'emplois. Mais aussi une politique monétaire plus adaptée car, aujourd'hui, le niveau de l'euro est trop élevé", a-t-il affirmé. "Ce sera la démarche du chef de l'Etat dans les négociations qui suivront le renouvellement du Parlement européen".

La BCE également inquiète

La France s'inquiète de longue date du niveau élevé de l'euro. Lors de son discours de politique générale Manuel Valls avait déjà déclaré que le niveau de la monnaie unique "pèse sur les exportations françaises".

La Banque centrale européenne (BCE) est également préoccupée par la hausse de la devise européenne par rapport aux principales monnaies depuis l'été 2012, estimant qu'elle alimente une faiblesse de l'inflation qui, si elle persistait, l'amènerait à assouplir encore sa politique monétaire.

J.M. avec Reuters