BFM Business

Des allocations familiales en fonction des revenus?

Des députés socialistes veulent rendre le montant des allocations inversement proportionnel aux revenus des parents.

Des députés socialistes veulent rendre le montant des allocations inversement proportionnel aux revenus des parents. - Philippe Huguen - AFP

Les députés PS envisagent de déposer un amendement au Budget de la Sécu pour pouvoir rendre le montant des allocations familiales inversement proportionnelles aux revenus des parents. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a indiqué, ce mercredi, que la discussion sur ce sujet sera ouverte.

Après le congé parental, les allocations familiales vont-elles être réformées? Les députés PS poussent en tout cas vers cette option.

A la fin d'une réunion, mardi 7 octobre, avec la ministre de la Santé Marisol Touraine, le chef de file des élus socialistes à l'Assemblée nationale Bruno Le Roux a, selon les Echos, déclaré qu'il y a "une position très majoritaire dans le groupe pour étudier de nouveau la modulation des allocations familiales".

Un amendement au projet de loi de Finances de la Sécurité sociale, texte présenté en Conseil des ministres ce mercredi 8 octobre, pourrait être déposé en ce sens. "On évalue et si un amendement est déposé il le sera au nom du groupe", explique Bruno Le Roux.

La discussion aura lieu

Actuellement les allocations familiales sont forfaitaires, c'est-à-dire que le montant versé dépend du nombre et de l'âge des enfants présents au sein du foyer, et non des revenus des parents.

Le gouvernement semble vouloir ouvrir le débat sur ce sujet. "Cette proposition n'est pas celle du gouvernement. Nous allons en discuter avec les parlementaires", a affirmé ce mercredi Marisol Touraine sur France Info.

La ministre a ajouté que "cette proposition a une force réelle: plus nos revenus sont élevés, moins on touche d'allocations". "Nous allons échanger, "nous aurons la discussion", a-t-elle poursuivi.

Egalement interrogé ce mercredi, le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll est sur la même ligne. "Il y un débat qui va s'engager", a-t-il ainsi déclaré sur Europe 1.

Le précédent Lionel Jospin

Le débat s'annonce toutefois explosif pour le gouvernement. La politique familiale est en effet un sujet épineux. La volonté de l'exécutif de diminuer la durée du congé parental a ainsi été l'un des motifs de colère des participants à la Manif pour Tous, qui s'est déroulée dimanche dernier.

De plus, le conditionnement des allocations familiales aux ressources est une idée qui avait déjà été expérimentée sans succès par Lionel Jospin, en 1997. L'initiative avait alors provoqué un tollé, obligeant le Premier ministre de l'époque à retirer la mesure l'année suivante.

J.M.