BFM Business

Christian Noyer veut encore moins de dépenses publiques

Christian Noyer a critiqué, entre autres, la réforme des retraites engagée par le gouvernement.

Christian Noyer a critiqué, entre autres, la réforme des retraites engagée par le gouvernement. - -

Le gouverneur de la Banque de France souhaite que l'Etat s'attaque "vraiment" aux dépenses, ce jeudi 12 septembre. Mais aussi aux "réglementations" et à la "bureaucratie".

Apparemment, la présentation des grandes orientations du Budget 2014 n'a pas convaincu Christian Noyer. Selon le gouverneur de la Banque de France, l'Etat doit s'attaquer réellement à la réduction de ses dépenses, et reprendre la réduction du nombre de ses fonctionnaires pour redresser des finances publiques très fragiles.

Sur le plan budgétaire, "l'effort fiscal a eu lieu, il faut maintenant s'attaquer vraiment à la réduction des dépenses publiques. Mais aussi alléger les réglementations fiscales et sociales, la bureaucratie qui étouffe les plus petites entreprises", estime-t-il.

La réforme des retraites "au détriment des jeunes"

Dans un entretien publié jeudi 12 septembre sur le site internet de L'Opinion, Christian Noyer déplore également que la réforme des retraites annoncée par le gouvernement ne touche pas l'âge légal de départ en retraite.

Il juge ainsi qu'"augmenter les annuités sans toucher à l'âge légal de départ revient à protéger ceux qui ont aujourd'hui entre 58 et 63 ans, au détriment des jeunes (...). Ce n'est pas le signe d'une société qui privilégie l'avenir".

Y. D. & Reuters