BFM Business

Christian Eckert:"il faut donner une image d'unité" au gouvernement

Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget, a estimé que le déficit, en 2014, sera "au-dessus" de 4%

Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget, a estimé que le déficit, en 2014, sera "au-dessus" de 4% - BFM Business

Le secrétaire d'Etat au Budget était l'invité de BFM Business, ce lundi 1er septembre. Il est notamment revenu sur le remaniement ministériel ainsi que sur l'encadrement des loyers.

Christian Eckert illustre la fameuse "cohérence" voulue par le nouveau gouvernement de Manuel Valls.

Invité de BFM Business ce lundi 1er septembre, le secrétaire d'Etat au Budget a assuré ne pas avoir eu "la tentation de quitter le gouvernement", lui qui avait soutenu Martine Aubry à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, et non François Hollande.

"J'ai fait un choix au mois d'avril et ce choix est cohérent. Quand c'est difficile, l'équipe doit être soudée et on doit mettre un maximum d'acteurs au service d'objectifs de redressement et de croissance", a-t-il expliqué.

"Les Français ont besoin de confiance dans le gouvernement et toute image de division pèse", a-t-il poursuivi. Ce pourquoi il considère qu'il "faut donner une image d'unité".

"S'appuyer sur les maires" sur la question du logement

Christian Eckert est ensuite revenu sur les déclarations de Martine Aubry. La maire de Lille a demandé samedi à Manuel Valls à ce que la métropole nordiste puisse aussi bénéficier de l'encadrement des loyers.

Pour le secrétaire d'Etat au Budget, Martine Aubry "a raison de dire que l'expérimentation sur l'encadrement des loyers doit être un peu à la main des maires".

"La difficulté en matière de logement est la diversité des situations, ce qui est un vrai obstacle pour les législateurs et le gouvernement. S'appuyer sur des maires, qui ont une bonne connaissance de ces situations dans leur ville, et leur donner ainsi l'option de l'expérimentation me semble une très bonne décision", a-t-il jugé.

Le Budget 2015 connue "le 25 ou le 26 septembre"

Interrogé sur les déclarations de Michel Sapin, qui a affirmé dimanche que le gouvernement ne prépare ni hausse de la TVA, ni augmentation de la CSG, Christian Eckert a déclaré qu"un membre du gouvernement fait les annonces au moment où les choses sont décidées".

"Aujourd'hui nous travaillons sur plusieurs pistes parce que nous avons des indicateurs macroéconomiques avec une croissance atone et une inflation extrêmement faible qui pèse énormément sur nos questions budgétaires", a-t-il développé.

"Nous travaillons actuellement pour présenter un budget à la fin du mois", a-t-il enchaîné avant de préciser que les mesures voulues par le gouvernement dans le Budget 2015 seront connues "le 25 ou le 26 septembre".

Enfin, concernant le déficit, Christian Eckert a refusé de donné une prévision pour 2014. "On sera au-dessus de 4%, c'est évident, ensuite on verra avec les résultats du seconde semestre", a-t-il affirmé.

J.M.