BFM Business

Chômage, gaz, retraite, … ce qui change au 1er octobre

De nombreux changements interviennent le 1er octobre.

De nombreux changements interviennent le 1er octobre. - Javier Soriano - AFP

Le 1er octobre de nombreux changements surviennent. Parmi les principaux, les règles de l'allocation chômage sont modifiées, les prix du gaz augmentent et le prêt à taux zéro est élargi.

Dernière ligne droite avant la fin de l'année. Et ce dernier trimestre amène son lot de changements pour les Français. Petit récapitulatif des modifications qui s'appliquent dès ce 1er octobre.

>Allocation chômage

Trois nouvelles règles concernant l'indemnisation chômage entrent en vigueur ce mercredi. Tout d'abord, pour inciter les chômeurs à accepter des missions, même de courte durée, les indemnités touchées grâce à un nouvel emploi s'ajoutent à celles liées à leur ancien poste.

De plus, afin de pousser les chômeurs à accepter des emplois, même moins bien rémunérés, l'allocation chômage est utilisée pour compenser la différence de salaire. Une mesure qui existait déjà mais avec de nombreuses contraintes qui ont été supprimées.

Et enfin, désormais chaque indemnisation est calculée de manière indépendante même en cas de multi-employeur.

>Retraite

Le gouvernement l'avait annoncé, il n'y a pas de revalorisation des retraites ce 1er octobre. En revanche, afin de donner un coup de pouce aux retraités touchant une pension de moins de 1.200 euros, une prime exceptionnelle de 40 euros sera versée.

>Prix du gaz

Les 8 millions de foyers qui utilisent le gaz verront, à partir de ce 1er octobre, leur facture augmenter de 3,9% en moyenne. Dans le détail, cette hausse sera de 3,9% pour ceux qui se chauffent au gaz, de 1,3% pour ceux qui se servent de cette énergie seulement pour la cuisine et de 2,4% pour ceux qui l'utilisent en double usage cuisson-eau chaude.

>Prêt à taux zéro

Petit changement pour les primo-accédants, les conditions d'attribution du PTZ sont modifiées. "Les conditions d'attribution et les modalités des prêts à taux zéro pour la primo-accession à la propriété sont revues afin de rééquilibrer l'aide entre les différentes zones géographiques", explique le décret d'application. Le montant de l'aide et le nombre de bénéficiaires sont modifiés.

>Crowdfunding

Le financement participatif pouvait manquer de sécurité. Le mode de financement pour un projet sans passer par les banques va maintenant avoir un cadre juridique. L'ordonnance crée deux statuts pour les plates-formes de crowdfunding. Elles seront soit "conseiller en investissement participatif" - il s'agira des sites qui commercialisent des actions ou obligations de sociétés non cotées – ou alors "intermédiaire en financement participatif" – pour les sites qui proposent le financement par prêt.

>Action de groupe

La loi de consommation permet, depuis ce 1er octobre, l'action de groupe. Les associations de consommateurs peuvent dorénavant attaquer en justice, au nom d'un groupe, une entreprise. 15 associations de consommateurs sont habilitées à mener ces actions, uniquement pour des litiges découlant de la vente de biens ou de la fourniture de services.

> Réforme pénale

La réforme pénale controversée de Christiane Taubira, finalement votée par le Parlement mi-juillet, entre en grande partie en vigueur mercredi. Parmi les nouveautés majeures figurent la disparition des peines planchers ainsi que la majoration de 10% des amendes afin d'aider au financement des associations d'aide aux victimes.

Diane Lacaze