BFM Business

Budget 2016: quels ministères ressortiront perdants?

L'Ecologie fait partie des ministères qui devrait être touchés par les baisses de crédit

L'Ecologie fait partie des ministères qui devrait être touchés par les baisses de crédit - Miguel Medina - AFP

L'exécutif doit dévoiler jeudi prochain les plafonds de crédits des dépenses des ministères. Selon les Echos de ce lundi 6 juillet, la Défense, l'Education nationale devraient voir leurs budgets augmenter, au contraire de l'Economie et l'Ecologie.

Les derniers préparatifs s'accélèrent. Jeudi 9 juillet, l'exécutif doit dévoiler le montant des plafonds de crédit accordé à chaque ministère dans le cadre du projet de loi de Finances pour 2016. Un exercice délicat, chaque ministre plaidant pour sa cause et mettant en avant l'importance de ses missions pour éviter de voir son enveloppe baisser d'une année à l'autre.

Or dans le même temps l'effort à accomplir est de taille: 2,8 milliards d'euros d'économies doivent être effectuées par rapport à la loi de programmation des finances publiques adoptée à l'automne dernier, avec une baisse globale de 1% de la masse salariale.

Selon les Echos de ce lundi 6 juillet, les derniers arbitrages sont en train d'être rendus. D'ores et déjà, il est acté que le ministère de la Défense va voir le plafond de ses crédits augmenter dans le Budget 2016, avec une rallonge de 600 millions d'euros. Le budget de l'Emploi devrait également voit son budget se stabiliser, selon les Echos

Des effectifs renforcés dans les armées

Les missions prioritaires (Education nationale, justice, sécurité) seront épargnés, conformément à la promesse de François de "sanctuariser" les budgets de ces missions. Il en sera de même pour la Culture dont le budget va légèrement augmenter, comme l'avait promis Manuel Valls en août dernier, pour calmer la fronde des intermittents du spectacle.

En revanche d'autres ministères vont être mis à contribution, les Echos citant l'Agriculture, l'Economie et les Finances… et l'Ecologie. Ce qui, souligne le quotidien, "ne manquera pas d'être commenté", à quelques mois de l'organisation de la COP21, la grande conférence mondiale sur le changement climatique.

Par ailleurs, après deux années de baisses consécutives, les effectifs des ministères devraient repartir à la hausse. Les Echos indiquent ainsi que 8.000 devraient être créés l'an prochain. Une évolution qui traduit notamment la création de 2.300 poses dans les armées ainsi que la hausse des effectifs dans la sécurité et la justice, ainsi que dans l'Education nationale.

J.M.