BFM Business

Bernard Cazeneuve: "la décision est prise d'appliquer la taxe de 75% aux clubs de foot"

Le ministre du Budget a confirmé l'application de la taxe à 75% aux clubs de foot

Le ministre du Budget a confirmé l'application de la taxe à 75% aux clubs de foot - -

Invité de BFMTV et RMC ce 31 octobre après les reculades du gouvernement sur la taxation de l'épargne et l'écotaxe, le ministre délégué au Budget a défendu la ligne de l'exécutif en matière budgétaire et fiscale.

Tâche difficile que celle de Bernard Cazeneuve en ce moment. Après les reculades du gouvernement sur plusieurs réformes fiscales, le ministre du Budget a dû justifier la position de l'exécutif. C'est ce qu'il a tenté de faire, ce jeudi 31 octobre, sur BFMTV et RMC.

Il est d'abord revenu sur l'application de la taxe à 75% aux clubs de football alors que le chef de l'Etat doit recevoir leurs présidents cet après-midi. " Toutes les entreprises concernées doivent la payer. C'est le principe qui sera rappelé", a-t-il lancé. " Ajoutant : "la décision est prise d'appliquer cette taxe aux clubs de foot".

Il a rejeté l'idée suggérée par les clubs de ne pas l'appliquer aux contrats signés en 2013, tout comme la possibilité de déduire une partie des charges patronales sur les droits à l'image.

"Partenariat hasardeux" pour l'écotaxe

Bernard Cazeneuve est aussi revenu sur le dossier de l'écotaxe, une taxe, "mal conçue" selon lui. Tout comme le contrat de concession passé avec la société Ecomouv', "un partenariat hasardeux" avec des "conditions financières peu favorables pour l'Etat".

Il a rappelé qu'elle était pas supprimée mais seulement reportée le temps du dialogue avec les professionnels. " Cela ne durera pas des mois", a-t-il lancé. Mais d'ici l'aboutissement des négociations, il a reconnu qu'il "fallait trouver des économies de dépenses" pour compenser l'éventuel manque à gagner résultant de la non-perception de la taxe afin de financer les infrastructures de transports.

Taux de TVA maintenu pour les artisans

Le ministre du Budget a enfin apporté une fin de non-recevoir aux artisans qui réclament la possibilité de bénéficier du taux réduit de TVA au 1er janvier alors que le taux qui leur est applicable va passer de 7 à 10%.

Il a rappelé que le gouvernement avait beaucoup fait pour favoriser l'immobilier. Ainsi "la réforme des plus-values immobilières va créer un choc d'offre sur le marché immobilier", ce qui va profiter aux artisans, a-t-il expliqué.

P. C.