BFM Business

Bernard Arnault est domicilié en Belgique depuis 2011

-

- - -

Le patron d'LVMH qui a sollicité la double nationalité franco-belge, nie tout projet d'évasion fiscale.

Première fortune de France, Bernard Arnault est inscrit au registre de la commune d'Uccle depuis fin 2011, soit avant l'élection présidentielle, affirme ce lundi la presse belge. Armand De Decker, le bourgmestre (maire) centre-droit de cette commune chic du sud de l'agglomération bruxelloise l'a confirmé à "La libre Belgique" : le patron d'LVMH l'a contacté en novembre pour lui faire part de son intention de s'installer à Uccle, sans toutefois évoquer à l'époque ses motivations, ni laisser entendre qu’il souhaitait prendre la nationalité belge.

"Bernard Arnault est domicilié à Uccle depuis plusieurs mois [...] Il a déjà payé le précompte immobilier" [taxe foncière, NDLR], a indiqué le maire au quotidien, se félicitant de la décision de l'homme d'affaires qui, comme quelque 9.000 Français, ont choisi Uccle. "Pour nous, pour la Belgique, ce sont de grandes recettes fiscales".

"Il est certain que [Bernard Arnault] a un ressentiment par rapport à une politique de son pays qu'il considère peu accueillante par rapport à l'entreprise et à l'esprit d'entreprise", a indiqué Armand De Decker au site de la RTBF. "Il explique aussi que si certaines mesures fiscales étaient prises, cela aurait comme conséquence pour lui que les impôts qu'il paierait dépasseraient ses revenus".

Bernard Arnault "vient très régulièrement" à Bruxelles, "chaque semaine je crois, depuis très longtemps", selon le bourgmestre.

Située à proximité de l'immense forêt de Soignes, Uccle est une commune résidentielle, tranquille et très verte, qui accueille notamment l'école française de la capitale. Elle est jumelée depuis 1981 avec la ville de Neuilly-sur-Seine. "Uccle compte plus de 10% de Français et pour le moment il y en a davantage qui viennent y vivre", a précisé Armand De Decker.

Bernard Arnault évoque un "projet" d'investissement

La "Libre Belgique" a révélé samedi que le milliardaire avait sollicité la double nationalité franco-belge, ce que Bernard Arnault a confirmé, niant vouloir s'exiler fiscalement en Belgique. "Contrairement aux informations publiées ce jour, Bernard Arnault précise qu'il est et reste résident fiscal français", écrivent ses communicants dans un communiqué, évoquant sans plus de détail un "projet" d'investissement "sensible", "qui serait facilité par le fait que Bernard Arnault ait la nationalité" belge. Un fin connaisseur du groupe avait, sous couvert d'anonymat, avancé la piste d'un "lien avec Albert Frère", milliardaire belge ami de Bernard Arnault.

"Je suis et je resterai fiscalement domicilié en France et à ce titre, je remplirai, comme tous les Français, l'ensemble de mes obligations fiscales", a-t-il encore assuré, mettant en garde contre toute "interprétation politique" de sa démarche. "Notre pays doit compter sur la contribution de chacun pour faire face à une crise économique profonde dans un cadre budgétaire particulièrement contraint", a-t-il insisté.