BFM Business

34 millions d'euros consacrés au "devoir de mémoire"

Le village martyr d'Oradour-sur-Glane reçoit 200 000 euros de subventions pour entretenir ses ruines.

Le village martyr d'Oradour-sur-Glane reçoit 200 000 euros de subventions pour entretenir ses ruines. - -

La visite de François Hollande et Joachim Gauck à Oradour-sur-Glane, ce 4 septembre, lance une longue série de commémorations nationales qui s’achèveront pour le centenaire de la Première Guerre Mondiale. L'Etat dépensera 34 millions d'euros pour assurer leur organisation.

C’est une première. Ce mercredi 4 septembre, un Président français et son homologue allemand ont arpenté ensemble les chemins des ruines d’Oradour-sur-Glane. Cette célébration inédite précède un ambitieux programme de commémorations qui continuera en octobre pour le 30e anniversaire des attentats de 1983 tuants 58 militaires à Beyrouth et s’intensifiera en 2014.

L’année prochaine, des célébrations nationales seront en effet organisées le 21 juin pour l'anniversaire de l'attentat de Sarajevo déclencheur de la première Guerre Mondiale, le 14 juillet, le 31 juillet pour l'assassinat de Jean Jaurès, et le 11 novembre pour l'armistice franco-allemand. S'y ajouteront les cérémonies du 70e anniversaire du débarquement sur les plages normandes, en juin 2014.

22 millions pour le centenaire de la Grande Guerre

C’est la mission interministérielle "Anciens combattants, mémoire et liens avec la Nation" qui financera une grande partie de ce programme. Son budget consacré à la mémoire nationale augmentera de 42%, rapporte la députée PS Daphna Pznanski-Benhamou dans un rapport budgétaire sur le projet de loi de finances pour 2013.

Au total, près de 34 millions d’euros seront dépensés cette année pour entretenir le souvenir. Sur cette somme, 6,3 millions d’euros sont versés à l’Office National des Anciens Combattants pour entretenir les sépultures des combattants et rénover les monuments d’hommages.

Le "Groupement d’Intérêt Public Mission Centenaire" a été créé en avril 2012 pour coordonner et organiser le programme commémoratif de la guerre de 1914-1918. Le précédent gouvernement avait déjà alloué 20 millions d'euros à cet organisme pour assurer sa mission. Il recevra 2 millions d’euros supplémentaires en 2013.

Un hommage aux soldats contemporains "trop onéreux"

Pour financer ce programme, la mission interministérielle a taillé dans ses autres postes de dépenses. Ainsi, depuis 2009, la suppression de 845 postes à la Direction du Service National, chargée d'organiser la journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD) permettra d’économiser 19 millions d’euros d’ici à 2015.

D’autres postes de dépenses sont explicitement visés dans le rapport. En 2014, un monument moderne rendant hommages aux soldats français morts en opération à l’étranger depuis 1962 devrait être inauguré à Paris. Son coût d’un million d’euros est jugé "trop onéreux" par la rapporteure, qui aurait préféré le transfert d’un monument déjà existant pour seulement 10.000 euros.

Thomas Saint-Cricq