BFM Business

1 milliard d'euros de fonds publics versé aux associations

Les aides publiques aux associations ont diminué entre 2010 et 2011.

Les aides publiques aux associations ont diminué entre 2010 et 2011. - -

Le montant des subventions versées par l’Etat aux associations s'élève à plus d'1,2 milliard d’euros en 2011. Au total, près de 20 000 clubs, amicales et autres comités ont bénéficié d’un soutien public.

Détaillé en trois tomes et un petit millier de pages, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013, les fonds publics alloués aux associations sont en baisse. En 2011, ces dernières ont reçu 1,229 milliard d’euros, soit 228 millions de moins qu’en 2010. De l’Afpa (pour la formation professionnelle) au Comité de résistance pour la stèle de la résistance à Clergoux, le document, intitulé "Effort financier de l’Etat en faveur des associations", présente une vie associative aussi variée qu’inégale.

> Les ministères qui payent le plus

La Culture et l'Education, deux pôles importants de la vie associative
La Culture et l'Education, deux pôles importants de la vie associative © -

Sans grande surprise, la culture et l’éducation nationale sont les deux administrations les plus généreuses en termes de subventions et représentent 30% du budget total alloué aux associations, avec 370 millions d’euros en 2011. Dernier du classement, le ministère de la Défense ne verse « que » 6,6 millions d’euros aux associations. Alors que la majorité a connu une augmentation de budget pour les subventions, deux ministères font exceptions : la culture et les services du Premier ministre. Pour ce dernier, la coupe drastique s’explique par la fin des allocations au programme « Jeunesse et vie associative », désormais rattaché à l’Education nationale. Les financements du ministère de la Culture ont, eux, été réduits de moitié par rapport à 2010. Sans grande surprise, la Culture et l’Education nationale sont les deux administrations les plus généreuses en termes de subventions et représentent 30% du budget total alloué aux associations, avec 370 millions d’euros en 2011. Dernier du classement, le ministère de la Défense ne verse "que" 6,6 millions d’euros aux associations.

Alors que la majorité a connu une augmentation de budget pour les subventions, deux ministères font exceptions: la Culture et les services du Premier ministre. Pour ce dernier, la coupe drastique s’explique par la fin des allocations au programme "Jeunesse et vie associative", désormais rattaché à l’Education nationale. Les financements du ministère de la Culture ont, eux, été réduits de moitié par rapport à 2010.

> Les associations les mieux loties

-
- © -

En tête du classement, l’AFPA, association pour la formation professionnelle des adultes, a reçu 66 millions d’euros en 2011. Loin derrière la philharmonie de Paris arrive deuxième, avec une subvention deux fois moins importante. Cumulée avec celle de l’orchestre de Paris, les soutiens à la musique classique à Paris atteignent tout de même 48,6 millions d’euros. Au pied du podium, le ministère du Budget a sponsorisé ses associations pour le logement et les loisirs à hauteur de plus de 50 millions d’euros. Autre somme remarquable, les associations d’enseignement et de formation catholiques parmi les 50 plus grosses dotations ont reçu un total de 40 millions en 2011. En tête du classement, l’Afpa, association pour la formation professionnelle des adultes, a reçu 66 millions d’euros en 2011. Loin derrière la Philharmonie de Paris arrive deuxième, avec une subvention deux fois moins importante. Cumulée avec celle de l’orchestre de Paris, les soutiens à la musique classique à Paris atteignent tout de même 48,6 millions d’euros.
Au pied du podium, le ministère du Budget a sponsorisé ses associations pour le logement et les loisirs à hauteur de plus de 50 millions d’euros. Autre somme remarquable, les associations d’enseignement et de formation catholiques parmi les 50 plus grosses dotations ont reçu un total de 40 millions en 2011.

> Les perdants du classement

-
- © -

Quatre euros! C’est la somme minimum record perçue par le Cercle Inter-administratif de Besançon, organisme en charge d’un restaurant administratif, et généreusement allouée par le ministère du Travail. Seules cinq associations ont reçu 100 euros ou moins en 2011, avec des activités aussi diverses que le soutien aux personnes handicapées, le développement de l’urbanisme à la Martinique ou encore la transmission de l’Histoire à la RATP.

Le titre de l'encadré ici

|||Les partis politiques financent eux aussi certaines associations, à commencer bien sûr par leurs différentes sections, mais pas uniquement. En 2011, le PS a ainsi subventionné SOS Racisme, le collectif national pour le droit des femmes et diverses associations locales, pour un peu plus de 100 000 euros, soit un cinquième du budget total pour les associations. L’UMP a, pour sa part, distribué un total de 1,04 million d’euros à divers organismes, tous proches du parti.

Audrey Dufour