BFM Business

Eurobonds : l’Allemagne campe sur ses positions

Sur le principe, Berlin n'est pas contre la création des eurobonds (DR)

Sur le principe, Berlin n'est pas contre la création des eurobonds (DR) - -

L'Europe doit-elle créer des euro-obligations, c'est-à-dire mutualiser sa dette ? Le débat revient sur le devant de la scène avec la Commission de Bruxelles  qui publie mercredi un livre vert où elle préconise la mise en place de ces titres européens, afin de faciliter la sortie de crise de la zone euro. De son côté, l'Allemagne prévient que la question des eurobonds n'est pas d'actualité.

Sur le principe, Berlin n'est pas contre la création des eurobonds. Ce sont les conditions qui posent problème. En préalable, l'entourage du ministre des Finances Wolfgang Schäuble rappelle que : "ces eurobonds ne doivent pas être un instrument de sortie de crise."

L'empressement actuel agace Berlin

L'Allemagne veut bien mettre le sujet sur la table, mais seulement quand la zone euro sera assainie, et que les règles budgétaires seront renforcées. L'empressement actuel agace Berlin qui l’interprète comme une sorte d'alliance entre les marchés avides d'une solution immédiate, et les politiques avides d'une solution pas trop coûteuse et populaire.

 Et quand bien même l'Allemagne donnerait son feu vert aujourd'hui -ce qui n'est pas le cas - il faudrait changer les traités à Bruxelles, et la Constitution en Allemagne. Les eurobonds ne verraient donc pas le jour avant au moins la fin 2012.

Mathieu Jolivet