BFM Business

Enquête préliminaire de gendarmerie après la tempête Xynthia

Ne pas tenir compte de la légende précédente qui est erronée. Une enquête préliminaire de gendarmerie a été ouverte pour déterminer si d'éventuelles fautes ont pu provoquer les décès causés par la tempête Xynthia /Photo prise le 2 mars 2010/REUTERS/Régis

Ne pas tenir compte de la légende précédente qui est erronée. Une enquête préliminaire de gendarmerie a été ouverte pour déterminer si d'éventuelles fautes ont pu provoquer les décès causés par la tempête Xynthia /Photo prise le 2 mars 2010/REUTERS/Régis - -

Une enquête préliminaire de gendarmerie a été ouverte pour déterminer si d'éventuelles fautes ont pu provoquer les décès causés par la tempête Xynthia.

Correction: bien lire au 1er paragraphe que l'enquête ne vise pas de qualification pénale

NANTES (Reuters) - Une enquête préliminaire de gendarmerie a été ouverte pour déterminer si d'éventuelles fautes ont pu provoquer les décès causés par la tempête Xynthia, a dit jeudi le procureur des Sables-d'Olonne (Vendée).

Les décisions ayant abouti à l'aménagement de zones inondables sont critiquées depuis le drame qui s'est déroulé dans la nuit du 27 au 28 février. En Vendée, dans le village de La Faute-sur-Mer, 29 des 53 décès par noyade ont été recensés.

"Nous n'en sommes pas à chercher des responsabilités mais à comprendre comment tout cela s'est passé", a dit à Reuters le procureur des Sables-d'Olonne, Thierry Dran. Il a précisé que les gendarmes procéderont à un travail de constatations techniques et d'auditions qui devrait prendre plusieurs mois.

Il n'y a pas de plaintes pour l'instant mais La Faute-sur-Mer, une des deux communes les plus sinistrées, a engagé l'avocat pénaliste Olivier Metzner, un des meilleurs spécialistes du barreau de Paris en matière correctionnelle.

Des documents montrant que les élus locaux vendéens avaient fait pression pour obtenir des constructions en zone inondable ont été publiés dans la presse. Ainsi, le député UMP Dominique Caillaud avait écrit le 8 octobre 2001 au préfet de Vendée pour lui demander de revoir sa décision de fermer le camping de La Faute-sur-Mer, situé près de l'emplacement où la tempête Xynthia a fait des morts, en contestant tout risque d'inondation.

"Il semblerait qu'aucun incident de ce type ne se soit jamais produit et que ce risque soit nul", écrivait-il dans ce courrier publié par Le Canard enchaîné mercredi.

Guillaume Frouin, avec Thierry Lévêque à Paris, édité par Gilles Trequesser