BFM Business

Emmanuel Macron pas opposé aux baisses temporaires de salaires mais plaide pour plus d'intéressement et moins de dividendes

Coronavirus: Emmanuel Macron annonce vouloir que le masque soit "obligatoire dans tous les lieux publics clos" à partir du 1er août

Coronavirus: Emmanuel Macron annonce vouloir que le masque soit "obligatoire dans tous les lieux publics clos" à partir du 1er août - RMC

Lors de son interview du 14-Juillet, le président de la République a souligné que les entreprises qui appliquent la modération salariales devront baisser les dividendes.

Pour aider les entreprises à passer le cap de l'épidémie de coronavirus, beaucoup de dispositifs ont été déployés. Et pour éviter les licenciements, des entreprises ont proposé des baisses temporaires de salaires dans le cadre de la loi qui le permet quand l'activité baisse, et du dialogue social. 

Lors de son interview du 14-Juillet, le président de la République a demandé des contre-parties aux entreprises qui prennent ce chemin. 

"L'actionnaire doit faire un effort"

Il a ainsi appelé à une "modération des dividendes" de la part des entreprises ayant demandé à leurs employés de diminuer leurs salaires.

Cette "modération salariale" doit s'accompagner de "dispositifs d'intéressement et de participation" et "d'une modération des dividendes" aux sein "des entreprises auxquelles on abonde", a précisé le chef de l'Etat.

"Si on dit aux salariés de faire un effort, l'actionnaire doit faire un effort aussi", a-t-il affirmé.

OC avec AFP