BFM Business

Emmanuel Macron apporte son soutien à la direction d'Air France

Pour le ministre de l'Economie, les réformes sont indispensables à la survie de la compagnie aérienne. Emmanuel Macron voudrait donc que les syndicats d'Air France fassent des contre-propositions.

Emmanuel Macron met son grain de sel dans le dossier Air France. Le ministre de l'Economie vient de déclarer que le gouvernement appuyait la direction dans la voie des réformes. 

"Il faut regarder les chiffres en face: la situation financière, industrielle du groupe est difficile", a déclaré Emmanuel Macron à l'issue d'un entretien avec le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac. "Donc le gouvernement appuie l'entreprise dans la voie des réformes qui sont conduites, et ces réformes ne peuvent être conduites que si tout le monde prend ses responsabilités, et en l'espèce, les syndicats de pilotes", a-t-il ajouté.

Un plan B qui est moins bon

"Je regrette pour ma part que la concertation n'ait pas conduit à des résultats puisque les décisions du conseil d'administration d'AF-KLM conduisent à aller vers un plan B (...) qui est moins bon que ce qui avait été initialement proposé, c'est-à-dire plus dur", a-t-il précisé.

Le ministre de l'Economie a donc appelé les syndicats d'Air France, notamment ceux des pilotes, à faire des contre-propositions. "Je souhaite que les prochaines semaines et les prochains mois puissent conduire l'ensemble des partenaires sociaux, et en particulier les syndicats de pilotes, à revenir à la table des négociations avec des propositions qui permettront de retrouver la compétitivité du groupe".

D. L. avec agences