BFM Business

Des aéroports rouvrent en Espagne, l'Irlande vigilante

Passagers attendant un vol samedi au départ de l'aéroport de Prat, à Barcelone. La situation revenait progressivement à la normale dimanche en Espagne alors que l'Irlande s'attendait à devoir restreindre le trafic aérien dimanche dans l'ouest de l'île à c

Passagers attendant un vol samedi au départ de l'aéroport de Prat, à Barcelone. La situation revenait progressivement à la normale dimanche en Espagne alors que l'Irlande s'attendait à devoir restreindre le trafic aérien dimanche dans l'ouest de l'île à c - -

DUBLIN - L'Irlande s'attendait à devoir restreindre le trafic aérien dimanche dans l'ouest de l'île à cause du nuage de cendres dû à l'éruption...

DUBLIN (Reuters) - L'Irlande s'attendait à devoir restreindre le trafic aérien dimanche dans l'ouest de l'île à cause du nuage de cendres dû à l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll, alors que la situation revenait progressivement à la normale en Espagne.

L'Autorité irlandaise de l'aviation civile a déclaré que le nuage de cendres, de la forme d'un croissant balayant l'Europe du nord de l'Ecosse au nord de l'Espagne, devrait se rapprocher de l'île avec le changement de direction des vents.

Des mesures de limitation du trafic devraient être prises à partir de 14h00 GMT et adaptées au fur et à mesure de la journée, précisent les autorités.

En Espagne, seuls trois des 19 aéroports fermés samedi par mesure de précaution l'étaient encore dimanche matin, à Santiago, Vigo et La Corogne, en Galice. L'aéroport de Barcelone avait rouvert auparavant, a annoncé l'aviation civile.

Près de 40.000 voyageurs ont été affectés par les fermetures décidées samedi à cause de la présence du nuage de cendres sur le nord du pays.

Selon les médias espagnols, le nuage se dirigeait dimanche vers le sud de la France et le nord de l'Italie.

Andras Gergely à Dublin et Nigel Davies à Madrid, Grégory Blachier pour le service français