BFM Business

Budget: 136 députés LaREM défendent dans une tribune des "promesses tenues"

Les députés défendent notamment la suppression de l'ISF

Les députés défendent notamment la suppression de l'ISF - Patrick Kovarik - AFP

S'exprimant dans l'Obs, ces députés affirment que la "France doit rompre avec ses tabous" parmi lesquels l'ISF "un impôt inefficace et désincitatif".

Plus de 130 députés de La République en marche ont défendu mercredi un budget des "promesses tenues", axé sur "la justice sociale et l'efficacité économique", dans une tribune publiée sur le site de l'Obs, alors que le projet de loi de finances est examiné en commission.

"Notre choix est celui du travail. Notre budget est tourné vers ceux qui créent de l'emploi, ceux qui en pourvoient, ceux qui en cherchent. Nous devons revenir à un principe simple : on ne peut redistribuer ce que l'on ne produit pas", écrivent les signataires de cette tribune, initiée notamment par Aurore Bergé, une porte-parole du groupe, et parmi lesquels figurent le rapporteur général du budget, Joël Giraud ou le vice-président de l'Assemblée Sacha Houlié.

"La France doit rompre avec des tabous et des totems", ajoutent les députés, citant l'Impôt sur la fortune (ISF) qui est, selon eux "un impôt inefficace et désincitatif" et la taxe d'habitation "injuste dans son mode de calcul".

Les signataires défendent aussi la réduction des emplois aidés, arguant qu'il faut "rompre avec la manie française de la rustine".

"Notre chômage est structurel et la subvention de l'emploi par des contrats aidés ne peut constituer ni une réponse unique, ni une réponse efficace", écrivent-ils.

"Nous devons pouvoir réaliser une révolution culturelle: celle qui fera que le travail paie, que la prise de risque est encouragée (...) que des protections efficaces sont installées et ne laissent personne de côté", poursuivent les députés, mettant en avant des "choix politiques, validés en mai et juin dernier par les Français".

J.M. avec AFP