BFM Business

Avec moins de 200 millions d'euros distribués en mai, les investisseurs mettent les startups au régime

-

- - -

Chaque semaine, BFM Business en partenariat avec Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 13 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 27 millions d’euros.

Bientôt l'été, l'heure du régime pour les startups ? Après un printemps glouton, il semblerait que les jeunes pousses se voient désormais imposer une diète par les investisseurs avec l'arrivée des beaux jours. Cette semaine, elles n'ont rassemblé que 26,67 millions d'euros pour 13 opérations. Comme la semaine dernière, aucune entreprise n'a dépassé le seuil des 10 millions d'euros levés et une seule a levé plus que 5 millions. Et avec quatre opérations sous le million, soit près d'un tiers des tours de table, l'investissement en seed confirme sa belle performance, alors que les méga-levées semblent en hibernation.

Repabtisée Mindsay, Destygo prend la tête des opérations de la semaine avec un tour de table de 10 millions de dollars, soit 8,9 millions d'euros. Réalisée auprès du fonds américain White Star Capital mais aussi de Partech, Accor et Groupe ADP, cette levée doit financer le déploiement de l'expert en intelligence artificielle conversationnelle en Europe et aux États-Unis et sa diversification au secteur du retail, alors qu'elle a déjà su s'imposer dans celui du tourisme.

Le spécialiste du timelapse Enlaps s'assure la deuxième place grâce à un investissement de 3 millions d'euros bouclé auprès de BNP Paribas, Caisse d’épargne, bpifrance et des business angels. De quoi nourrir les ambitions de la startup grenobloise qui souhaite industrialiser le recours au timelapse dans le BTP, le tourisme ou l'événementiel.

Enfin, Datategy et Waoup se partagent la troisième marche du podium avec deux opérations à 2,5 millions d'euros chacune, respectivement conclues auprès de bpifrance et de business angels et de La Banque des Territoires, Mérieux Développement, la Caisse d'Epargne Rhône Alpes, MP Deloche & Associés, Socomore et MGA Technologies.

Trois secteurs se taillent la part du lion cette semaine : les technologies marketing, l'IoT et les Fintech recensent chacun deux opérations. En valeur, les premières s'imposent néanmoins largement, ses deux représentantes (Mindsay et Datategy) montant sur le podium. Côté géographie, notons la belle performance de Marseille et Besançon dont deux représentantes locales se sont distingué cette semaine (MonClub Esport et Movin'Smart pour la première et Moneway et Bestrade pour la seconde).

-
- © -
-
- © -

Mai, de loin le mois le moins fructueux de l'année

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que l'an dernier, le mois de mai avait dépassé toutes les attentes avec pas moins de 500 millions d'euros levés - un record, cette année, c'est de loin le mois durant lequel les investisseurs ont réalisé le moins de largesses depuis ce début d'année. Avec 199,63 millions d'euros levés, les startups françaises ont rassemblé moins de la moitié de ce qu'elles avaient réussi à obtenir en avril (412 millions d'euros) ou en février (462 millions). Et c'est bien moins que les mois de janvier (316 millions) ou mars (383 millions). Mai est donc le premier mois de l'année où les startups auront rassemblé moins de 200 millions d'euros.

Pourtant, avec 61 opérations, c'est paradoxalement le mois le plus dense en opérations. Il coiffe sur le poteau février et mars qui avaient tous deux dénombré 60 opérations. Mais avec seulement quatre opérations à plus de 10 millions d'euros et pas moins de 16 opérations sous le million - là aussi un record depuis le début de l'année, il apparaît logique que le montant total ne crève pas les plafonds. Sans surprise, ce sont donc les startups early stage qui bénéficient pleinement de cette montée en puissance des petits tickets. De 14% des opérations en janvier, le taux des tours de table sous le million d'euros s'est stabilisé autour de 25% en début d'année pour atteindre 26% ce mois-ci.

Une fois encore, ce sont les technologies médicales qui tiennent la dragée haute aux autres secteurs, tant en volume - dix opérations réparties entre les Medtech (huit) et les Biotech (deux) - qu'en valeur - 64,09 millions d'euros, à raison de 21,99 millions d'euros pour les Medtech et pas moins de 42,1 millions d'euros pour les Biotech. Le secteur de la mobilité et du transport s'illustre lui aussi, avec 37,76 millions d'euros rassemblés à travers six opérations. Notons également la belle performance des Fintech qui, après un début d'année atone, ont comptabilisé sept opérations ce mois-ci (après six le mois dernier) et levé un peu plus de 13 millions d'euros.

Autres actualités financières

Seelk est racheté par Webedia

TellMePlus a été placée en liquidation judiciaire

Yper et You2You s'allient dans la livraison collaborative

• L'ancienne investisseure d'Index Ventures Sofia Hmich lance le fonds Future Positive Capital, doté de de 57 millions de dollars après un premier closing et dédié aux Deeptech.

Dans quels projets investir ?

Cambusier est une marque de liqueur artisanale qui souhaite remettre au goût du jour le patrimoine liquoriste français. La startup souhaite désormais développer à grande échelle son maillage commercial pour se faire connaître par le plus grand nombre tout en gardant son positionnement premium - la marque est notamment distribuée par Lafayette Gourmet. Objectif ? 1 million d’euros.

BFM Business avec Maddyness