BFM Business

Affaire Tapie: Jean-François Rocchi va démissionner du BRGM

Jean-François Rocchi était l'ancien président du consortium de réalisation (CDR) lors de la liquidation en 1993.

Jean-François Rocchi était l'ancien président du consortium de réalisation (CDR) lors de la liquidation en 1993. - -

L'ancien président du CDR, chargé de la liquidation du Crédit Lyonnais en 1993, va quitter ses fonctions au sein du Bureau de recherches géologiques et minières, selon des informations rapportées ce jeudi 13 juin. Il avait été mis en examen, mercredi, dans le cadre de l'affaire Tapie-Lagarde.

C'est la suite de l'affaire Tapie-Lagarde. Jean-François Rocchi, mis en examen dans l'enquête sur l'arbitrage favorable à Bernard Tapie, va démissionner de son poste de PDG du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), le service géologique de l'Etat, selon les informations de l'AFP, ce jeudi 13 juin, qui cite une source proche du dossier.

Selon cette dernière, cette démission n'est pas encore effective mais devrait avoir lieu de façon imminente, probablement d'ici à vendredi.

Les mêmes chefs d'inculpation que Stéphane Richard

Jean-François Rocchi a été mis en examen mercredi dans le cadre de l'affaire Tapie-Lagarde. Il était le président du CDR (Consortium de réalisation), chargé de liquider le passif du Crédit Lyonnais après sa banqueroute en 1993.

Jean-François Rocchi avait pris fin 2009 ses fonctions au BRGM, un établissement public à caractère industriel et commercial de 1.100 personnes qui a notamment la main sur les dossiers liés au sous-sol français (exploitation, environnement, etc..).

Un autre grand protagoniste de l'affaire, Stéphane Richard, a lui aussi été mis en examen, mercredi, avec le même chef d'inculpation que Jean-François Rocchi ("escroquerie en bande organisée"). Le patron d'Orange, et ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde lorsque l'arbitrage a été rendu, n'a en revanche pas quitté ses fonctions.

A LIRE AUSSI:

>> Stéphane Richard va-t-il rester à la tête d'Orange?

J.M.avec AFP