BFM Business

Décathlon s'apprête à lancer la production de son masque dédié au sport

Illustration sport en salle

Illustration sport en salle - AFP

Le groupe a obtenu l'autorisation officielle de l'Association française de normalisation et peut donc envisager la production de ce masque qui fait figure d'espoir pour le secteur des salles de sport.

Les salles de sport fermées depuis 6 mois l'attendent comme le Messie. Un masque dédié aux activités sportives en salles pourrait en effet accélérer leur réouverture. Sur ce terrain, Decathlon s'était positionné en janvier dernier avec un prototype. Un prototype de masque spécial, lavable, pensé pour la pratique sportive (donc respirant) mais réellement filtrant de catégorie 1 qui vient d'obtenir l'autorisation officielle de l'Association française de normalisation (Afnor).

Le groupe attends maintenant les résultats des laboratoires certifiés. "Ensuite seulement, nous allons pouvoir compléter / avancer sur le cahier des charges de production:  quantité, lieux de production, modèle de commercialisation et la date", nous fait savoir le groupe. "Nous espérons et faisons le maximum pour tenir le délai de la fin du 1er trimestre". 

"Je ne peux que soutenir une initiative comme comme celle-là, car c'est un outil de retour au sport, qui permettra aux salles de sport notamment de pouvoir rouvrir" et à leurs utilisateurs d'être "protégés comme quand on va dans un magasin ou dans les transports" avait indiqué Roxana Maracineanu, ministre chargée des Sports.

Reprise sereine

"L'enjeu majeur de ce produit est de permettre la pratique du sport avec un masque barrière, en apportant au sportif une certaine aisance grâce à un masque respirant et avec les mêmes caractéristiques de filtration", expliquait de son côté Decathlon.

Sa commercialisation pourrait commencer avant la fin du mois de mars mais le ministère des Sports reste prudent. Il indique que cette commercialisation n'entraînera "pas une ouverture de facto des salles de sport". Reste que pour le secteur, l'espoir est là.

"La mise à disposition rapide de masques barrières sécurisants sera la condition d’une reprise sereine de cette pratique. Nous saluons d’ailleurs le volontarisme du ministère chargé des Sports et le travail de l'AFNOR qui, depuis plusieurs mois, se sont pleinement mobilisés à nos côtés pour poursuivre cet objectif" indique l'Union Sport et Cycle.

Decathlon n'est d'ailleurs pas le seul à plancher sur la question. Le groupe de produits sportifs Salomon devrait lancer deux modèles également validés par l'Afnor.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business