BFM Business

Cyberattaque, crue ou krach: quelle serait la facture pour Paris?

50 milliards d'euros de PIB pour la ville de Paris est mis en danger par ces catastrophes

50 milliards d'euros de PIB pour la ville de Paris est mis en danger par ces catastrophes - Miguel Medina - AFP

Les divers menaces qui pèsent sur la capitale de la France exposent ses habitants et ses entreprises à un risque financier évalué à 50 milliards d'euros, selon une étude de Lloyds et de l'université de Cambridge, ce qui en fait la ville d'Europe de l'Ouest la plus exposée. Explication.

Ce sont des chiffres qui ont de quoi inquiéter les Parisiens. La capitale est en effet la ville la plus en proie à diverses menaces dans l'Europe de l'Ouest, si l'on en croit une étude réalisée par l'assureur britannique Lloyds et l'université de Cambridge.

Les deux institutions ont en effet réalisé une cartographie des villes au monde les plus exposées à tout un ensemble de menace comme un krach boursier, des inondations, des tremblements de terre, une cyberattaque ou encore des inondations ou un blizzard. Au total, 18 catastrophes ont été recensées sur un total de 301 villes.

Et il apparaît que la ville de Paris est particulièrement exposée. Lloyds, qui chiffre le PIB de la ville à 689 milliards de dollars (619 milliards euros), estime que 8% de ce PIB est menacé par l'ensemble de ces risques, ce qui représente 55 milliards de dollars (49,4 milliards d'euros). Lloyds explique calculer la part du "PIB menacé" en tenant compte du montant de l'économie exposée à une menace avec la probabilité que ce risque survienne.

Un krach boursier, plus grande menace

L'assureur additionne ensuite la totalité des 18 menaces. Pour Paris, le montant total de la facture dépasserait celles de Londres (53 milliards de dollars et 8,8% du PIB), Milan (16 milliards de dollars,7,8% du PIB), Madrid (21,2 milliards pour 7,7%) , Berlin (13 milliards de dollars, 7,8%) ou Munich (14 milliards de dollars, 7,7%). Seul Moscou dépasse la capitale avec 55,7 milliards de dollars (7,2% de son PIB).

D'où la conclusion de Lloyds qui explique que Paris est la capitale la plus menacée d'Europe occidentale. En fait le plus gros risque pour la ville de lumière reste un krach boursier (que Lloyds définit comme un "krach éclair", comme celui survenu en mai 2010, lorsque la Bourse de New York s'est effondrée de 9% en moins d'un quart d'heure).

Une catastrophe qui coûterait à Paris 15 milliards de dollars soit 14,3 milliards d'euros. Suivent ensuite un choc à la hausse des prix du pétrole (10 milliards de dollars soit 9 milliards d'euros), la cyber-attaque (8,9 milliards de dollars soit 8 milliards d'euros) ou encore….les inondations qui représenteraient un risque de 8 milliards de dollars (7,4 milliards de dollars soit 6,6 milliards d'euros).

150 milliards de dollars pour Tokyo

En fait, Paris est assez peu exposé aux catastrophes naturelles mais beaucoup aux menaces provenant de l'homme (65% du PIB menacé). Elle est au niveau mondial la 5e ville la plus menacée par l'intervention humaine. Reste que d'autres villes sont bien plus menacées que Paris.

Outre Moscou, c'est surtout le cas de New York et Los Angeles, les deux villes américaines pouvant perdre toutes les deux plus de 90 milliards de dollars à cause des 18 menaces recensées par Lloyds. Mais que dire de Tokyo avec pas moins de 153 milliards de dollars en jeu. Une somme énorme qui s'explique par le fait que la capitale nippone est tout simplement hyper exposées aux catastrophes naturelles tels que les typhons ou les tsunamis.