BFM Business

Crise sanitaire: le trafic du port de Dunkerque en baisse de 14% en 2020

Les autorités du port se sont dites confiantes quant à la possibilité de continuer à faire croître le trafic avec le Royaume-Uni malgré le Brexit

Les autorités du port se sont dites confiantes quant à la possibilité de continuer à faire croître le trafic avec le Royaume-Uni malgré le Brexit - DENIS CHARLET

Le trafic a été "tiré à la baisse par l'évolution de prix de marché", notamment pour le transport de gaz naturel liquéfié (GNL) en baisse de 31% et une chute du tourisme de 70%.

Le port de Dunkerque a connu une baisse du trafic de 14% en 2020, notamment à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19, mais espère un retour de la croissance en 2021 et continue à miser sur le trafic transmanche, a annoncé sa direction jeudi.

Après une progression de 3% en 2019, le trafic a "marqué un repli de 14%, avec 45,2 millions de tonnes", a annoncé la présidente du conseil de surveillance du port, Emmanuelle Verger, lors d'une conférence de presse, disant espérant un retour de la croissance en 2021.

"C'est un trafic qui nous rappelle des périodes agitées après la crise économique de 2008 (...), mais qui n'est pas au niveau du plus bas de 2010, à 42,7 millions de tonnes", a-t-elle souligné.

Le trafic a selon elle été "tiré à la baisse d'abord par la crise sanitaire mais aussi des évolutions de prix de marché", notamment pour le transport de gaz naturel liquéfié (GNL), qui a baissé de 31% en 2020 après une année record en 2019 (+320%).

Le trafic de tourisme s'est effondré de 70%

Dans le contexte inédit de la crise sanitaire, l'évolution du trafic a été très contrastée selon les secteurs. Avec 3,3 millions de tonnes transitant par le port de Dunkerque, les céréales ont connu un nouveau record et une augmentation de 63% par rapport à 2019, stimulée par la forte demande de la Chine mais aussi l'importation de céréales, maïs ou pois, par des industriels de la région.

Le transport de minerais a en revanche baissé de 34%, alors qu'ArcelorMittal a mis à l'arrêt pendant plusieurs mois deux de ses trois hauts-fourneaux en réaction au ralentissement du marché automobile.

En cette année de transition avant la sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne, le trafic transmanche de fret a cru de 4%, en raison du "phénomène de surstockage en octobre, novembre et décembre" des entreprises britanniques, a indiqué le directeur commercial du port, Daniel Deschodt.

Le trafic de tourisme s'est en revanche effondré de 70%. Les autorités du port se sont dites confiantes quant à la possibilité de continuer à faire croître le trafic avec le Royaume-Uni malgré le Brexit, une fois la crise sanitaire passée

Une nouvelle liaison par porte-conteneurs entre Dunkerque et les ports de Bristol et Liverpool doit être lancée le 29 janvier par la société Containerships. En 2020, les échanges avec le Royaume-Uni se sont élevées à 17 millions de tonnes.

PS avec AFP