BFM Business

Covid: Castex ne peut "pas garantir" que les restaurants "rouvriront le 20 janvier"

Jean Castex, Premier ministre

Jean Castex, Premier ministre - Thomas SAMSON

Sur Europe 1, Jean Castex a indiqué que si la situation sanitaire ne s'améliore pas après les fêtes, il ne peut garantir que les bars, restaurants et lieux culturels ouvriront le 20 janvier.

Les restaurants et les cafés rouvriront-ils le 20 janvier? Rien de plus incertain. Sur Europe 1, ce matin, Jean Castex a exprimé une incertitude.

"Ça va dépendre de la façon dont nous aurons passé la période de fêtes dont j'ai déjà dit qu'elles pouvaient être propices à une circulation accélérée" du virus si nous n'étions pas collectivement responsables", a déclaré le Premier ministre.

"Nous ne pouvons garantir qu'on ouvrira le 20 janvier, a indiqué le Premier Ministre. Nous avions prévu un retour progressif, mais il se trouve qu'en France et en Europe ces résultats ou ne sont pas au niveau".

Le chef du gouvernement assure qu'il "comprend le sentiment d'injustice ressenti par ces profesionnels ainsi que ceux de la la culture", mais répond: "C'est un crève coeur, mais on ne peut faire plus".

"Un temporaire qui dure"

Combien de temps cette situation va-t-elle durer? Il ne le sait pas.

Un temporaire qui dure, ça s'appelle une épidémie. Sommes-nous le seul pays où nous sommes impactés par le virus? Non. C'est un crève coeur, mais nous ne pouvons pas faire autrement", a ajouté Jean Castex en affirmant que ces lieux seraient ceux où "les interactions sont plus fortes qu'ailleurs".

"Ces mesures sont nécessaires pour des raisons de sécurité. Il n'y a pas la moindre marque de mépris", a déclaré le Premier ministre en admettant que "le monde de la culture, n'est pas un secteur comme un autre, mais l'exception culturel n'est pas l'exception sanitaire".

Il ajoute qu'Evelyne Bachelot "se bat comme une lionne pour le secteur culturel, nous ne sommes pas sortis de cette deuxième vague".

Interrogé sur les victimes économiques causées par cette crise, il reconnait que "c'est un crève coeur, mais notre role est de limiter l'impact sanitaire et économique. La Banque de France dit que la France a le mieux préserver le pouvoir d'achat des ménages".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco