BFM Business

Coronavirus: un essor jamais vu des téléconsultations facturées à l'Assurance Maladie

La semaine dernière, ce sont près de 29 000 médecins libéraux qui ont facturé au moins une téléconsultation soit environ 1 médecin sur 3 contre moins d’1 sur 10 (7,6%) la semaine précédente, explique l'Assurance Maladie.

La semaine dernière, ce sont près de 29 000 médecins libéraux qui ont facturé au moins une téléconsultation soit environ 1 médecin sur 3 contre moins d’1 sur 10 (7,6%) la semaine précédente, explique l'Assurance Maladie. - Eric Estrade-AFP

Il y a eu 486.369 téléconsultations facturées à l’Assurance Maladie pendant la semaine du 23 au 29 mars alors qu'il y en avait moins de 10.000 hebdomadaires, début mars. Une conséquence directe aussi de la fin provisoire, jusqu'au 30 avril, de l'encadrement strict de la téléconsultation depuis le début de la pandémie.

Les médecins et les patients plébiscitent la téléconsultation depuis le début du confinement généralisé. Il y a eu 486.369 téléconsultations facturées à l’Assurance Maladie pendant la semaine du 23 au 29 mars. C'est six fois plus que la semaine précédente, marquée par l'entrée en vigueur du confinement le 17 mars. C'est même plus que total des téléconsultations effectuées en 18 mois (320.000), depuis le remboursement instauré en septembre 2018.

"Ce chiffre illustre la croissance exponentielle que connaissent les téléconsultations depuis l’annonce du confinement: moins de 10.000 par semaine jusque début mars, puis 80.000 la semaine du 16 mars, première semaine de confinement. Les téléconsultations constituent désormais plus de 11% de l’ensemble des consultations contre moins de 1% avant la crise" explique l'Assurance Maladie.

44% des généralistes ont effectué une téléconsultation

Cet essor est la conséquence de l'appropriation par les médecins de cet outil: la semaine dernière, ce sont près de 29.000 médecins libéraux qui ont facturé au moins une téléconsultation soit environ 1 médecin sur 3 contre moins d’1 sur 10 (7,6%) la semaine précédente. Pour la semaine du 23 mars, 44% de médecins généralistes ont effectué une téléconsultation contre 11% la semaine précédente.

"Dans ces circonstances sanitaires sans précèdent, la téléconsultation s’est ainsi installée auprès des médecins libéraux comme une modalité pertinente de prise en charge des patients" explique l'Assurance Maladie qui estime que 81% des téléconsultations ont été réalisées par des médecins en tant que "médecin traitant" de leurs patients.

75% des facturations de téléconsultation en tiers payant

Pour autant, la très forte hausse de la pratique de la télémédecine, depuis le début de la crise sanitaire, est aussi la conséquence directe de l'assouplissement réglementaire du recours à la téléconsultation. Ainsi, par dérogation aux principes définis dans la convention médicale, l’ensemble des téléconsultations (même celles réalisées par un médecin "non traitant" du patient qui le téléconsulte) sont prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie obligatoire, à titre transitoire et exceptionnel jusqu’au 30 avril 2020.

Ces téléconsultations s’effectuent aussi de plus en plus en tiers payant pour faciliter l’accès aux soins et simplifier les modalités de facturation. La semaine du 23 mars, "75 % des facturations ont été pratiquées en tiers payant contre 40 % les semaines précédentes" ajoute t-on à la CNAM.

Frédéric Bergé