BFM Business

Un bureau de Poste transféré dans un Franprix: la CGT proteste

La Poste tente de moderniser son réseau pour coller aux attentes des clients

La Poste tente de moderniser son réseau pour coller aux attentes des clients - -

Le syndicat a dénoncé, ce vendredi 18 juillet, la fermeture d'un bureau de poste parisien et son déplacement dans un supermarché. Une décision que l'entreprise explique en raison "du coût élevé de l'immobilier" dans le XVIe arrondissement. Mais pas seulement.

Un Franprix qui vendrait des timbres et des colis. L'idée passe mal auprès de la CGT. Ce vendredi 18 juillet, le syndicat a ainsi protesté contre la fermeture d'un bureau de poste de l'avenue de Versailles, dans le XVIe arrondissement de Paris, et le transfert de ses activités dans un des supermarchés.

Pour la CGT, cette décision est un "coup porté au service public". Elle estime que "la concession des activités postales au privé comporte de gros risques au niveau déontologique, notamment au travers de la valeur juridique de la lettre recommandée".

"Les activités postales doivent être exercées par des postiers dans un bureau de poste" et les employés de Franprix ne doivent pas se voir imposer "une charge de travail supplémentaire et une polyvalence accrue", estiment dans un communiqué la CGT des Services postaux de Paris, la CGT-Commerce et l'Union locale du XVIe. Ils dénoncent de concert une "casse du réseau des bureaux organisée par la Poste".

Des "relais Poste" dans les gares et les commerces

De son côté, La Poste a expliqué à l'AFP qu'elle était "confrontée à la fin du bail de son bureau". Elle indique que "le coût très élevé de l'immobilier dans le quartier ainsi que la proximité avec trois bureaux" à moins de 600 mètres l'ont conduit "à réfléchir à une adaptation de son offre aux besoins de la population".

Pour ces raisons, La Poste a ouvert un nouveau relais poste le 15 juillet avec "des horaires élargis: ouverture jusqu'à 21h et le dimanche matin".

Mais au delà de ce cas d'espèce, La Poste face à la chute du volume de courrier, cherche à se moderniser tout en faisant des économies. D'où certaines modifications de son réseau dans les grandes villes et les villes moyennes.

A côté des bureaux traditionnels, le groupe prévoit notamment d'installer des "relais Poste" dans les gares et les commerces de proximité, avec des horaires qui pourraient avoir une forte amplitude (de 7 heures à 20 heures) pour coller aux attentes des clients.

J.M. avec AFP