BFM Business

Un Américain bat en brèche les clichés sur les Français et le vin

-

- - Fred Dufour - AFP

À l’occasion de la foire aux vins, l’un des plus importants viticulteurs californiens, E&J Gallo, publie un baromètre qui en dit beaucoup sur la manière dont les Français consomment le vin.

L’image des Français amateurs de vin est souvent caricaturale. Nous achèterions le vin au hasard, tant qu’il est français, nous n’aimons que les vignobles à la réputation séculaire et enfin, le vin est une boisson sérieuse qui ne se consomme que par des gens sérieux. Tout cela est faux et c’est un Américain qui le dit. Dans son dernier baromètre, le viticulteur californien E&J Gallo met à terre ces contre-vérités.

Les Français ne consomment que des vins français?

Faux! S’ils soutiennent leurs terroirs, ils sont nombreux à être curieux de ce que font les autres. Selon l’enquête de Gallo, seulement 36% des Français consomment exclusivement des vins tricolores. En revanche, 83% ont reconnu avoir goûté en 2016 des vins du monde et 15% des Français en consomment plus d’une fois par semaine. Le vin italien (68%) arrive devant l’espagnol (49%). Ces vignobles européens sont loin devant la Californie (28%) et le Chili (20%).

-
- © -

Les Français choisissent leur vin par hasard?

Faux! C’est une contre-vérité qui circule depuis longtemps. Le Français attrape quelques bouteilles qu’il pose dans son caddy ou son panier sans même regarder ce qu’il prend. En réalité, les nombreux comparatifs publiés par les spécialistes le prouvent, les Français s’informent et comparent avant d’acheter. Mieux, 58% n’achètent pas avant d’avoir consulté des proches. Et désormais, les réseaux sociaux jouent aussi un rôle important. Les 18-25 ans privilégient Twitter et Instagram et les 26-35 ans préfèrent Facebook.

-
- © -

Les Français n’aiment pas la nouveauté?

Faux! Si les côtes du Rhône, les Bourgogne et les Bordeaux en bouteilles de 75 cl ont toujours la cote, les Français ne méprisent pas, bien au contraire, les quarts de bouteilles ou les cubis qui proposent désormais des crus de qualité. Mais au-delà du packaging, ils apprécient de plus en plus les vins aromatisés, surtout les 18-25 ans qui sont 52% à affirmer en boire au moins une fois par mois. Qui aurait dit que le rosé parfumé au pamplemousse aurait un jour la cote? L’autre tabou qui tombe: les glaçons. Selon Gallo, 39% des moins de 35 ans adorent le "vin en piscine". Ils sont tout de même 31% chez les 50-65 ans.

-
- © -

Le vin est une boisson qui se déguste sérieusement?

Faux! En majorité, les Français boivent du vin pour passer un moment agréable en famille ou entre amis et sont de moins en moins nombreux à en consommer chaque midi pour la pause déjeuner. Le vin est devenu une boisson festive et cette nouvelle forme de consommation a contraint les industriels à s’adapter. Ils ont par exemple créé de nouveaux contenants et des systèmes de fermeture adaptés au pique-nique. Canettes, cubis ou bouchons à vis pourraient rendre obsolète le tire-bouchon.

-
- © -

Méthodologie

Enquête réalisée par Survey Sampling International (SSI) en mars 2016 sur un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française, âgées entre 18 et 65 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas, sur la base des critères du sexe et de l’âge, par questionnaire en ligne.

Pascal Samama