BFM Business

Travail du dimanche: l'accord aux Galeries Lafayette bloqué

Les Galeries Lafayette ne peuvent toujours pas ouvrir le dimanche

Les Galeries Lafayette ne peuvent toujours pas ouvrir le dimanche - Adrien Morlent - AFP

"L'accord noué il y a quelques jours entre la direction, la CFE-CGC et la CFTC a été bloqué par les autres syndicats du groupe."

En ces temps de climat social pour le moins tendu, il n'est guère étonnant de voir un accord sur le travail dominical bloqué.

La semaine dernière, la direction des Galeries Lafayette avait annoncé avoir noué un accord avec deux syndicats, la CFTC et la CFE-CGC, représentant plus de 30% (38%) des voix aux élections professionnelles, le seuil pour qu'un accord soit valable.

Néanmoins, les autres syndicats, s'ils rassemblaient plus de 50% des voix, avaient encore la possibilité de bloquer cet accord. C'est désormais chose faite. "La CGT a décidé de faire valoir son droit d'opposition à l'accord sur le travail dominical", a déclaré à l'AFP Céline Carlen de la CGT commerce.

Une opposition fragile

"La décision a été votée vendredi après-midi par le bureau du syndicat CGT des Galeries Lafayette. Le droit d'opposition sera formellement déposé prochainement, et en tout état de cause avant le 31 mai, date limite pour pouvoir le faire", a-t-elle ajouté.

FO et le SCID avaient déjà annoncé dès samedi qu'ils exerceraient leur droit d'opposition, s'insurgeant contre un accord "cadeau à la direction" et dénonçant une signature "à la hâte" et "sous pression".

Un barrage qui reste toutefois fragile. À eux trois, ces syndicats représentent 61% des voix. Or, la justice doit prochainement se prononcer sur la représentativité du syndicat SCID (14%), contestée par la direction de l'enseigne depuis qu'il s'est désaffilié de la CFDT. La décision doit être rendue le 9 juin prochain.

J.M. avec AFP