BFM Business

Sur Ryanair, les passagers doivent désormais payer pour les bagages cabines

Depuis ce jeudi 1er novembre, Ryanair, mais aussi Wizz Air, font payer les passagers pour prendre leur bagage à main en cabine.

Chez Ryanair, le prix des billets a augmenté de manière insidieuse. Depuis ce jeudi matin, la compagnie à bas coût a mis fin à la gratuité des petites valises de moins de 10 kg gardées avec soi en cabine. Les passagers doivent désormais s'acquitter de 6 euros lors de la réservation et 8 euros si cette option est souscrite après la réservation du billet. Cette nouvelle politique avait été annoncée fin août par Ryanair qui expliquait vouloir réduire les délais à l'embarquement.

Comme le signale Le Parisien, seuls les 95 premiers inscrits peuvent bénéficier de ce service payant, soit la moitié des passagers. Les autres verront leurs valises partir en soute. Ils paieront 8 euros s'ils achètent ce service lors de leur réservation et 10 euros s'ils attendent d'être à l'aéroport. Pour les bagages de plus de 10 kg et au dimensions supérieures à celles de valises cabines (42 x 20 x 30 cm), le tarif est de 25 euros.

Ryanair n'est pas la seule compagnie à adopter ce nouveau modèle économique. La compagnie hongroise WizzAir a aussi supprimé la gratuité pour les bagages cabines depuis ce jeudi matin.

Des contestations en Italie et en Espagne

Ce dispositif n'est évidemment pas du goût des consommateurs. En Italie, l'Antitrust a été saisie par des associations de consommateurs. L'organisme a demandé dès mercredi à ces deux compagnies de suspendre cette nouvelle politique de bagage cabine payant. "La demande d'un supplément pour un élément essentiel du contrat du transport aérien, le bagage à main, fournit une fausse représentation du prix réel du billet et nuit à la comparaison des tarifs avec les autres compagnies, ce qui induit le consommateur en erreur", a expliqué l'Antitrust dans un communiqué. Ryanair vient d'annoncer jeudi qu'elle allait faire appel de l'ordre de l'autorité de la concurrence italienne.

Une association de consommateurs espagnole, la Facua, a émis des réclamations cet été auprès des autorités espagnoles, estimant que cette disposition viole la loi espagnole sur la sécurité aérienne qui oblige les compagnies à transporter gratuitement en cabine les bagages à main.

En France, la Direction générale de l’aviation civile, ne trouve rien à redire à cette nouvelle pratique. Selon un porte-parole contacté par Le Parisien, "il n’y a pas de ­contrainte réglementaire qui impose à une compagnie la gratuité ou pas du transport des bagages".

Pascal Samama