BFM Business

Soldes: un premier bilan à mi-parcours décevant

Le cru 2014 des soldes d'été s'annonce encore moins bon que l'année dernière.

Le cru 2014 des soldes d'été s'annonce encore moins bon que l'année dernière. - -

Déjà trois semaines que les commerçants tentent d’écouler leurs stocks d’été avec les soldes. Les premiers retours sont décevants, avec un recul de 4% en valeur par rapport à l’année dernière.

Les soldes se terminent le 29 juillet. Mais les premiers retours des commerçants ne sont pas bons. Sur les 3 premières semaines, l'Institut français de la Mode (IFM) a noté une baisse de 4% en valeur par rapport à 2013 sur les ventes de textiles.

Plusieurs facteurs expliquent ces mauvais résultats, notamment parce que les commerçants ont commencé à brader leur stock avant même le 25 juin, date d’ouverture des soldes.

"L’avant-solde est moins mauvaise que l’année dernière. Les gens qui ont fait leur vente privée en juin étaient plutôt très contents. Donc, on se rend compte que les gens ont déjà dépensé, ils ont déjà acheté leurs soldes d’été, et le portefeuille ne s’élargit pas", analyse Aude de Moussac, consultante au cabinet Kurt Salmon.

Le commerce en ligne tire son épingle du jeu

La météo a comme de coutume eu son mot à dire. Et malheureusement pour les vendeurs, ces dernières semaines ont été pluvieuses, n’incitant pas les consommateurs à acheter des tenues légères.

Mais plus globalement, le secteur de l’habillement est en crise depuis plusieurs années. La baisse de son chiffre d’affaires est continue: elle atteint 10,4 % depuis 2007.

Aude de Moussac est pessimiste quant à une inversion de tendance. "On a fait moins 3% sur les deux années précédentes sur le textile. Cela fait pas mal d’années que l’on est en baisse, on n’arrive pas à inverser la tendance", regrette-t-elle.

Et comme toujours, la multiplication des promotions et des ventes privées tout au long de l’année trouble la perception du consommateur qui ne voit plus dans les soldes l’unique moyen de faire des affaires.

"Vous avez des bonnes affaires en permanence, vous êtes plutôt accablés de propositions commerciales toute l’année de type -30% de réduction sur votre produit préféré. Donc, vous ne vous déplacez plus beaucoup lors des soldes", explique la consultante.

En revanche, un secteur semble tirer son épingle du jeu, celui du e-commerce, où les premiers retours font état d’une bonne progression des ventes dans le cadre des soldes.

C.C. avec BFM Business