BFM Business

Sanofi se renforce dans la lutte contre le diabète

Sanofi développe un nouveau moyen moins contraignant que la seringue d'administrer de l'insuline aux diabétiques.

Sanofi développe un nouveau moyen moins contraignant que la seringue d'administrer de l'insuline aux diabétiques. - -

Le groupe pharmaceutique a annoncé, ce 11 août, avoir acquis une licence pour développer un nouveau mode d'administration d'insuline pour diabétique, sous forme de poudre à inhaler.

Sanofi se renforce dans la lutte contre le diabète. Le laboratoire français a indiqué, ce lundi 11 août, qu'il venait d'acquérir la licence du groupe américain MannKind Corporation pour développer un nouveau type d'administration de l'insuline… sous forme de poudre à inhaler.

Le diabète est l'un des axes de croissance privilégiés de Sanofi pour les prochaines années. Son traitement vedette Lantus représente à lui seul près de 20% du chiffre d'affaire du groupe.

La maladie connaît une véritable expansion: près de 400 millions de personnes en seraient atteintes dans le monde, quasiment deux fois plus qu'il y a 10 ans, et les Etats-Unis à eux-seuls en compteraient près de 30 millions.

Les posologies alternatives explosent

Davantage de besoins donc, mais aussi des utilisateurs qui cherchent à s'administrer leurs doses d'insuline de la manière la moins contraignante possible. A éviter par exemple, différentes injections quotidiennes. C'est précisément ce marché des modes d'administration alternatifs qui explose en ce moment.

Sanofi a franchi une étape avec cette insuline en poudre à inhaler. Mais les grands groupes pharmaceutiques rivalisent pour trouver de nouvelles formes de posologie: des seringues sans douleur, des pilules, des sprays, et même un patch, pour diminuer les désagréments.

Guillaume Paul