BFM Business

Pfizer va-t-il racheter AstraZeneca?

Pfizer et AstraZeneca travaillent déjà sur des projets communs.

Pfizer et AstraZeneca travaillent déjà sur des projets communs. - -

Le géant américain de la pharmacie aurait proposé à son concurrent britannique de le racheter pour 60 milliards de livres sterling via une OPA. Mais aucune négociation ne serait actuellement lancée.

Le secteur de la pharmacie pourrait être bientôt bouleversé. Le géant américain Pfizer aurait approché son concurrent AstraZeneca pour lui proposer de le racheter pour 60 milliards de livres sterling (soit 73 milliards d'euros), a rapporté le Sunday Times, dimanche 20 avril.

Des conversations informelles auraient eu lieu entre les deux groupes mais aucune négociation ne serait en cours actuellement, AstraZeneca résistant pour l'instant aux approches de Pfizer. Deux autres groupes, Novartis et GlaxoSmithKline, ont également été cités comme des acquéreurs potentiels d'AstraZeneca. Mais GSK a assuré ne pas envisager d'acquisition majeure.

Cible potentielle

Numéro deux du secteur au Royaume-Uni derrière GlaxoSmithKline, AstraZeneca a souvent été présenté comme une cible potentielle d'OPA en raison de l'expiration de bon nombre de ses brevets. Ce qui suscite des interrogations sur sa croissance future.

Dans ce contexte, le groupe est en train de développer des médicaments expérimentaux contre le cancer qui pourraient intéresser Pfizer. Lequel est, lui aussi, confronté à la tombée de certains brevets dans le domaine public, notamment celui de son anti-cholestérol Lipitor.

Les deux groupes travaillent de surcroît sur des projets communs tels que la mise au point d'une nouvelle méthode, plus rapide et moins coûteuse, pour les essais cliniques de traitements dans le domaine du cancer.

Pfizer a par ailleurs accumulé par le biais de ses filiales à l'étranger un important montant de cash qui serait lourdement taxé en cas de rapatriement aux Etats-Unis.

D. L. avec Reuters