BFM Business

Pénuries de puces: les grands fabricants de PC ont de plus en plus de mal à suivre la demande

La croissance du marché mondial est freinée par les problèmes dans la chaîne d'approvisionnement et les fabricants doivent faire des choix.

Délais de livraison de plus en plus longs pour les automobiles, menaces de pénurie de certains jouets et d'iPhone 13 sous le sapin de Noël..., le manque de semi-conducteurs touche de plus en plus de secteurs et désormais celui des ordinateurs.

On le sait, en baisse chronique depuis des années, le marché des PC est violemment reparti à la hausse à partir du deuxième trimestre 2020 avec des taux de croissance à deux chiffres soutenus par l'explosion du télétravail.

Si les fabricants et les distributeurs sont parvenus à répondre à la demande à la faveur de leurs stocks, l'offre se tend ces derniers mois. De quoi se retrouver dans la situation paradoxale de ne pas être en mesure de répondre à la demande. Une première pour ce secteur.

85 millions d'unités livrées au 3e trimestre

D'autant plus que la hausse des ventes est toujours au rendez-vous cette année, notamment au 3e trimestre. Mais la croissance observée de 4 à 5% sur un an (à 85 millions d'unités environ) a clairement été ralentie par les problèmes d'approvisionnement du aux pénuries de puces et d'autres composants, estiment les observateurs du secteur.

"L'industrie des PC continue d'être entravée par des problèmes d'approvisionnement et de logistique et, malheureusement, ces problèmes n'ont pas connu beaucoup d'amélioration ces derniers mois", explique Jitesh Ubrani, responsable de la recherche pour le cabinet d'études IDC.

Même tonalité de la part de Canalys qui estime que si la demande de PC reste élevée (notamment avec la mise en place du travail hybride dans de nombreux pays), les grandes marques ne peuvent pas suivre les commandes.

"Malgré une forte demande, l'activité PC a subi une série de coups durs, rendant extrêmement difficile l'approvisionnement", note Canalys. "Les fournisseurs et les partenaires de distribution ont toujours des difficultés à honorer les commandes".

Dell tire son épingle du jeu

Ce qui oblige les grands fabricants à faire des choix, à arbitrer leurs livraisons en fonction des marchés.

"Compte tenu des circonstances actuelles, nous voyons certains fournisseurs redéfinir les priorités des expéditions entre divers marchés, permettant aux marchés émergents de maintenir leur élan de croissance tandis que certains marchés matures commencent à ralentir", explique Jitesh Ubrani d'IDC.

Certains fabricants tirent néanmoins leur épingle du jeu grâce à une meilleure anticipation de leurs stocks de composants. C'est le cas de l'américain Dell. Comme l'a rapporté Bloomberg la semaine dernière, le Texan a affirmé que sa stratégie dans la chaîne d'approvisionnement était meilleure que celle de ses concurrents pour sécuriser les composants.

Une affirmation qui se vérifie dans les chiffres. Au 3e trimestre, les ventes de Dell ont flambé de presque 27% sur un an selon Canalys et IDC alors que celles de son compatriote HP (numéro deux mondial) ont reculé de 5,8%...

Cette situation paradoxale devrait perdurer tout autant que le manque de visibilité pour les acteurs du secteur car la montée en charge de la production du côté des grands fondeurs prendra du temps et que leurs clients sont toujours de plus en plus nombreux.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business