BFM Business

Ouverture le dimanche: King Jouet dénonce une concurrence faussée avant Noël

Le patron de King Jouet souhaite que les maires accordent automatiquement les 4 dimanches de décembre aux enseignes (image d'illustration)

Le patron de King Jouet souhaite que les maires accordent automatiquement les 4 dimanches de décembre aux enseignes (image d'illustration) - Alain Jocard - AFP

Franck Gueydon, le directeur général du groupe, considère que le refus des maires d'accorder des ouvertures dominicales aux enseignes les désavantage face à Internet.

Le directeur général de King Jouet a dénoncé mercredi auprès de l'AFP la "réglementation scandaleuse" qui donne le droit aux maires d'autoriser les commerces à ouvrir ou non les dimanches précédant Noël, estimant que cela faussait la concurrence face aux sites internet.

"Je suis un patron qui considère que la concurrence est saine mais quand internet la remet en cause, il faut nous permettre de pouvoir nous battre à armes égales", a estimé Franck Gueydon, en rappelant qu'il avait été pionnier du commerce en ligne dans le secteur, le site marchand de King Jouet datant de 1999.

Actuellement, la loi permet aux maires d'autoriser les commerces à ouvrir jusqu'à 12 dimanches par an.

Le cas de la Bretagne et de l'Alsace

Or cette année, le mois de décembre en compte quatre, et les enseignes, notamment spécialisées dans les jouets, les jugent indispensables pour permettre aux consommateurs d'étaler leurs achats pour Noël. King Jouet, 3e acteur du secteur selon le panéliste NPD, compte environ 220 magasins disséminés majoritairement en province, en périphérie et dans des villes moyennes.

"Nous sommes confrontés au fait que de nombreux maires sont opposés à l'ouverture des commerces le dimanche", notamment en Bretagne et en Alsace, a expliqué Franck Gueydon, dont un "tiers du parc de magasins" est concerné par ces refus.

"Cette réglementation est scandaleuse et ne respecte pas l'équilibre des acteurs", a-t-il dénoncé, fustigeant le fait que les sites de commerce en ligne n'avaient pas ces contraintes.

"Il faut donner la possibilité aux commerçants de se battre, de s'adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs, à leur rythme", a ajouté Franck Gueydon.

Basé à Voiron (Isère), le groupe, dont l'enseigne King Jouet est née en 1987, réalise un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros et emploie plus de 1000 collaborateurs.

J.M. avec AFP