BFM Business

Mybinocle, un dépôt-vente spécialisé dans les lunettes

Mybinocle propose plus de 2.000 paires de lunettes de marque.

Mybinocle propose plus de 2.000 paires de lunettes de marque. - Mybinocle

Les lunettes connaissent un destin identique aux smartphones. On garde les anciens modèles dans un tiroir… au cas où. Mybinocle propose d'en tirer un peu d'argent en leur trouvant un acheteur et en leur ajoutant les verres adaptés à la vue du nouveau propriétaire.

En moyenne, un Français change de lunettes tous les deux ans. Mais que faire de l'ancien modèle? Hormis quelques rares personnes qui le donne à des associations caritatives, la monture finit dans un tiroir, celui-là même où sont stockés tous les anciens smartphones.

Or ces lunettes, si elles sont de marques, ont une valeur. Lancé en janvier 2016, Mybinocle.com propose une manière simple de les mettre en vente. Soit en déposant une annonce directement sur le site, soit en les envoyant à l'équipe de Mybinocle pour qu'après examen, elle en certifie l'origine, l'état et les prenne en photo avant leur mise en vente. Un choix retenu par 90% des vendeurs. Le site se rémunère en prenant une commission de 25% sur le prix de vente pour une annonce simple et 30% pour une annonce premium.

Quelle somme peut espérer obtenir l'acheteur? "En général, les prix affichés sont 30 à 70% inférieurs à ceux du neuf. Si l'on trouve qu'un vendeur est un peu trop gourmand, on lui dit, car il ne s'agit pas de trouver sur le net la paire neuve au même prix ", explique Stéphane Elofer, co-fondateur avec sa sœur Nathalie Raccah de myBinocle.com.

Des lunettes neuves issues d'anciennes collections

Le site a une autre source d'approvisionnement: les stocks de lunettes invendues par les opticiens, qui trouvent ainsi un moyen de vider leurs rayons pour faire la place aux dernières collections. "Nous revendons aussi les étuis à lunettes qui restent sur les bras des opticiens après un cambriolage car les voleurs se concentrent juste sur ce qui a de la valeur" raconte Stéphane Elofer.

Actuellement, 2.000 lunettes sont en vente, dont un quart de solaires, et plus de 220 marques représentées. La boutique accueille aussi des modèles "vintage". "Nous avons récemment vendu 1.200 euros une paire de lunettes Cartier datant de 1980. Il y a une vraie demande pour les modèles anciens, nous comptons développer notre rubrique vintage", détaille le cofondateur.

30 jours pour échanger 

Reste ensuite à adapter les lunettes à la vue de son nouveau propriétaire. Dans son atelier basé près de Paris, à Nanterre (Hauts-de-Seine), Mybinocle se charge d'y mettre les verres avec les bonnes corrections selon les indications fournies portées sur l'ordonnance. D'ailleurs, le site est agréé par la sécurité sociale et les mutuelles, les acheteurs verront donc leur achat remboursé comme chez n'importe quel opticien.

Le site a toutefois un défaut: il ne propose pas de système d'essayage virtuel, qui permet de voir si la paire de lunettes repérée s'adapte à son visage. "Ce sont des systèmes qui coûtent cher, et nous attendons de faire une levée de fonds pour l'ajouter au site", confesse Stéphane Elofer. En attendant, les clients ont 30 jours pour retourner leur monture. Mybinocle récupérera les verres de vue et les adaptera au nouveau modèle choisi par le client.

Coralie Cathelinais