BFM Eco

Moins de musique et de lumière: les magasins Super U vont proposer 2 "heures calmes" par semaine

Système U étend son dispositif "heures calmes"

Système U étend son dispositif "heures calmes" - LOIC VENANCE / AFP

Système U a annoncé la généralisation du dispositif "heures calmes", testé jusqu'alors dans trois de ses magasins. À compter du 2 décembre, ses 1600 points de vente baisseront l'intensité lumineuse et le niveau sonore chaque mardi entre 13h30 et 15h30 pour faciliter l'accessibilité aux personnes souffrant de troubles du spectre autistique.

Après une expérimentation réussie dans ses magasins de Vierzon (Cher), Thourotte (Oise) et Mirepoix (Ariège), le groupement coopératif Système U a décidé de généraliser à compter du 2 décembre le dispositif "heures calmes" à l’ensemble de son réseau pour "faciliter le parcours des personnes souffrant de troubles du spectre autistique" (TSA). 1600 points de vente seront ainsi concernés.

"L’expérimentation, en œuvre depuis plusieurs mois, est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin et des collaborateurs qui accompagnent la démarche", explique l’enseigne dans un communiqué.

Concrètement, les Magasins U passeront en "heures calmes" chaque mardi entre 13h30 et 15h30. Afin de limiter les sources de stress et d’anxiété sur cet intervalle, "les magasins baisseront l’intensité lumineuse et diminueront l’ambiance sonore: arrêt de la musique, des annonces au micro, limitation des bruits d’encaissement, etc", poursuit le groupe.

Une proposition de loi pour généraliser le dispositif

"Notre modèle est celui d’un commerce de liens et de proximité, un commerce à visage humain. Je suis heureux de pouvoir déployer une initiative locale réussie et porteuse de sens d’un de nos associés à nos 1600 magasins", a réagi de son côté Dominique Schelcher, président de Système U.

La décision du groupe de généraliser son dispositif intervient alors que la députée MoDem Nadia Essayan a signé une proposition de loi en septembre pour que toutes les enseignes de la grande distribution instaurent une "heure silencieuse" pour favoriser l’accessibilité des personnes atteintes de troubles du spectre autistique. Lesquelles représentent 1% de la population française (700.000 personnes), selon une évaluation de la Cour des Comptes. 

Paul Louis