BFM Business

Marché de la santé : la e-santé ouvre de nouveaux horizons

-

- - -

Vente de médicaments, de dispositifs médicaux, d’équipement de soins… La France occupe une place de choix sur le marché de la santé mondial. Pour la conserver, elle doit diversifier ses activités. Les industriels misent notamment sur la e-santé, un secteur qui a le vent en poupe.

Avec plus de 26 milliards d’euros de vente de médicaments et 11 000 spécialités pharmaceutiques différentes, la France est le 5e marché pharmaceutique mondial. Une dynamique qui ne bénéficie pas qu’aux industriels. Avec plus de 900 entreprises qui créent, fabriquent ou distribuent des produits de santé, plus de 200 000 emplois directs et de nombreux emplois associés, le marché de la santé est moteur de la croissance tricolore.

Concurrence des pays émergents

Toutefois, ces chiffres ne doivent pas faire oublier un environnement hautement concurrentiel. D’autant plus que le marché du médicament a tendance à s’éroder en France comme dans d’autres pays occidentaux, au profit des pays émergents tels que l’Inde, le Brésil et la Chine. Alors, pour rester dans la compétition, les industries de santé françaises doivent plus que jamais innover et diversifier leurs activités. Pour cela, elles sont de plus en plus nombreuses à se positionner sur le marché de la e-santé. Objets connectés, télémédecine, système d'information de santé… Ce secteur devrait progresser de 4% à 7% par an d'ici 2020 pour atteindre 3,5 à 4 milliards d'euros.

E-santé et maladies chroniques

Par ailleurs, la e-santé est souvent citée comme l’une des solutions qui permettra aux pays développés de faire face au vieillissement de leur population et au poids croissant des maladies chroniques. Ces pathologies avec lesquels de nombreux patients doivent apprendre à vivre, se prêtent au développement d’objets de santé connectés, leur objectif : simplifier le suivi quotidien des personnes malades et améliorer leur qualité de vie. Un récent système appelé FreeStyle Libre permet aux personnes diabétiques de surveiller leur taux de glucose en scannant un capteur, au lieu de se piquer le bout du doigt*. Un exemple parmi d’autres de ces nouveaux dispositifs médicaux connectés qui pourraient devenir de plus en plus courant dans le futur.

*La réalisation d’un test par prélèvement au bout du doigt à l’aide d’un lecteur de glycémie est nécessaire au moment des fluctuations rapides de la glycémie où le taux de glucose dans le liquide interstitiel ne reflète pas toujours exactement le taux sanguin, ou si le système indique une hypoglycémie ou l’imminence d’une hypoglycémie, ou en cas de non-concordance des symptômes avec la lecture faite par le système.

Le système d'autosurveillance du glucose FreeStyle Libre est un dispositif de mesure en continu des taux de glucose dans le liquide interstitiel chez les personnes de plus de 4 ans atteintes de diabète sucré. Chez les enfants (de 4 à 17 ans), l'indication est limitée à ceux supervisés par une personne adulte en charge de leur traitement. Son utilisation nécessite une éducation avec un professionnel de santé. Lire attentivement la notice. En cas de discordance entre le résultat et votre état de santé actuel, contacter votre professionnel de santé. Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Fabricant : Abbott Diabetes Care Ltd - Range Road - Witney - Oxon OX29 OYL - UK Distributeur : Abbott Diabetes Care- 12 rue de la Couture- BP20235 – 94528 Rungis Cedex- GP1005ADC087- Juin 2016

En savoir plus :

Le dispositif FreeStyle Libre

notre partenaire ABBOTT