BFM Business

Les ventes de produits détaxés ont ralenti en 2013

Une grande part du chiffre d'affaires d'enseignes comme le Printemps est due aux ventes détaxées.

Une grande part du chiffre d'affaires d'enseignes comme le Printemps est due aux ventes détaxées. - -

En France, les ventes de produits détaxés ont baissé selon une étude du géant du secteur, Global Blue. Le taux de change désavantageux entre de nombreuses devises et l'euro en serait une des causes.

Les touristes étrangers achèteraient-ils moins de produits de luxe en France? En 2013, les ventes de produits détaxés ont baissé de près de 2% selon une étude menée par le géant du secteur, Global Blue.

La vente en détaxe est une exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le prix de biens achetés par des clients non-Européens, pour des achats supérieurs à 175 euros. Les grands magasins comme les Galeries Lafayette ou le Printemps réalisent une bonne partie de leur chiffre d'affaires grâce aux touristes qui profitent de cette pratique.

Un taux de change désavantageux

La France, qui fait partie du Top 5 des pays qui concentrent le plus de ventes détaxées (avec l'Italie, le Royaume-Uni, l'Allemagne et Singapour) a pâti au quatrième trimestre 2013 de l'affaiblissement de nombreuses devises comme le rouble, le dollar, le yen, le réal...

Avec un euro fort, les produits de luxe vendus en France étaient donc moins abordables pour les touristes étrangers, en raison de taux de changes devenus moins favorables. Selon Global Blue, cela a, "semble-t-il", "fortement pesé dans le choix des destinations des touristes ainsi que leurs niveaux de dépenses en shopping à l'étranger".

La baisse des dépenses japonaises (-40%) et brésiliennes (-18,4%) est qualifiée de "vertigineuse". Selon l'étude, "la fièvre acheteuse des clients du Moyen-Orient" a permis de compenser en partie cette perte. Les achats des Ukrainiens et des Malaisiens ont également fortement augmenté.

Les Chinois génèrent le plus de ventes détaxées en France

Les dépenses chinoises se portent pour leur part plutôt bien. Les Chinois sont ceux qui génèrent le plus de ventes détaxées en France avec plus de 20% du chiffre d'affaires, devant les Russes (15%), les Américains (7%) et les Japonais (5%).

Leurs dépenses dans l'Hexagone ont d'ailleurs accéléré entre le troisième et le quatrième trimestre, après avoir marqué le pas.

Si les ventes de produits détaxés en France et à Singapour ont reculé de 2%, elles ont progressé de 11% au Royaume-Uni, de 7% en Allemagne et de 3% en Italie. Les chiffres de Global Blue pour le quatrième trimestre n'incluent toutefois pas les ventes des grands magasins.

M. K. avec AFP