BFM Business

Les prix sur Amazon vont augmenter à cause de la taxe Gafa

-

- - ERIC BARADAT / AFP

Le géant du e-commerce, qui va devoir régler la taxe de 3% sur les services numériques instaurée en France en juillet, a commencé à la répercuter le 1er octobre sur les vendeurs de sa plateforme française.

Trois mois après l’adoption de la taxe GAFA en France, Amazon met à exécution sa menace de la répercuter sur les entreprises. Le géant du e-commerce a indiqué aux vendeurs de sa plateforme française qu’à partir du 1er octobre, la commission qu’ils doivent lui reverser allait augmenter, rapporte France Inter ce mercredi.

Avec le vote de la taxe GAFA en France en juillet dernier, les géants étrangers du numérique vont devoir verser au fisc français 3% de leur chiffre d’affaires réalisé dans le pays. Amazon avait répondu qu’il ferait peser cette taxe sur les entreprises qui commercialisent leurs produits sur sa plateforme en France.

Avant la taxe GAFA, Amazon ponctionnait une commission de 15% sur la vente de produits sur son site. Désormais, ce taux va passer à 15,45%, soit une augmentation de 3%. Un renchérissement qui va peser particulièrement lourd pour les quelque 10.000 PME françaises qui vendent sur Amazon, selon France Inter.

Quelques-unes d’entre elles se sont déjà plaintes auprès de leur représentant, la CGPME. Le syndicat souligne que pour certaines, la décision d’Amazon est d’autant plus problématique qu’elles sont devenues totalement dépendantes de ce canal de vente.

Tandis que l’association Attac dénonce l’attitude "minable" d’Amazon, la CGPME déplore le ton provocateur du géant américain, avec son message qui revient à dire "on nous impose une taxe alors on vous l’impose également". 

Dans son communiqué, l’entreprise de Jeff Bezos reconnait que "cela pourrait mettre les petites entreprises françaises en position de désavantage concurrentiel par rapport à leurs homologues d’autres pays, et nous en avons, comme de nombreux autres acteurs, averti les autorités". 

De son côté, Bercy a répondu à 01Net qu’"Amazon répercute la taxe Gafa sur des entreprises qui déjà payent plus d'impôts que la plateforme! Chaque consommateur jugera et pourra acheter sur d'autres plates-formes", glisse-t-on à Bercy. "Les géants du numérique ont peur aujourd'hui de la généralisation de cette taxe. C'est pour ça que c'est important que la France tienne bon". 

Nina Godart