BFM Business

Les Français ont acheté pour près de 3 milliards d'euros de fleurs et plantes en 2017

En 2017, les dépenses de tous les Français pour décorer leur intérieur de plantes vertes ou aménager leur extérieur ont représenté 2,71 milliards d'euros.

Pour le dire avec des fleurs, orner leur intérieur ou embellir leur jardin, les ménages français ont dépensé 2,71 milliards d'euros en 2017, en légère baisse (-2%) par rapport à 2016, a-t-on appris vendredi auprès de l'interprofession du secteur.

Les quantités achetées s'élèvent ainsi à 693 millions (-4%), selon Val'hor, l'interprofession française de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage.

Pour les végétaux d'intérieur, les dépenses ont baissé de 5%, à 1,02 milliard d'euros (79 millions en quantité). Les végétaux d'extérieur, potager y compris, représentent 1,06 milliard d'euros (+2%). Concernant les végétaux pour le deuil, les quantités sont stables (61 millions), pour un montant de 626 millions d'euros (-3%).

75% des ménages ont acheté un végétal

Selon une étude réalisée auprès de 7000 ménages, trois quarts des ménages ont acheté un végétal l'année passée, soit 21,2 millions de foyers.

Les végétaux d'intérieur (maison, appartement, véranda) représentent 12% des volumes et 38% des sommes dépensées. 53% des foyers en ont acheté, pour un panier moyen de 57,3 euros. Les fleurs coupées représentent 58% des sommes dépensées, la rose arrivant largement en tête (36%), loin devant le lys (8%) et le gerbera (5%). Les plantes fleuries représentent 34% des dépenses, les plantes vertes 8%. En volume, les achats se font dans la grande distribution (34%), juste devant les fleuristes (33%, en baisse de 2 points), mais en valeur, ces derniers captent 50% des achats.

Le géranium en tête

Les végétaux d'extérieur représentent 80% des volumes et 39% des sommes dépensées. Les plantes à semer ou à planter représentent 42% des dépenses: le géranium en tête (9%), devant pétunias et pensées (ex-aequo à 3%).

78% des sommes dépensées sont destinées aux jardins, 22% aux rebords de fenêtres, balcons, terrasses et cours. Amies de abeilles, les plantes mellifères à planter ou semer représentent 252 millions d'euros, soit 24% des dépenses de végétaux d'extérieur.

Après un début d'année 2018 "compliqué" en raison d'un "froid qui a duré longtemps", "on serait en train de rattraper les chiffres de 2017", a expliqué Mikaël Mercier, président de Val'hor.

L'année dernière, 11% des foyers ont fait appel à une personne extérieure pour leur jardin ou terrasse, principalement des jardiniers professionnels, principalement pour l'élagage et l'entretien général des végétaux et pelouses. Le budget annuel moyen des particuliers qui y ont recours continue de progresser, pour atteindre 1208 euros.

J.-C.C. avec AFP