BFM Business

Les Français dépensent chaque jour 87 millions aux jeux d'argent

La Française des Jeux est le seul opérateur a avoir enregistré une progression de ses ventes.

La Française des Jeux est le seul opérateur a avoir enregistré une progression de ses ventes. - -

Les dépenses de jeux d'argent et de hasard des Français ont accusé en 2013 une baisse de 2,5% à 31,7 milliards d'euros, selon une enquête AFP publiée ce mercredi 15 janvier. Une chute historique liée au chômage et à la conjoncture.

2013, année noire pour les jeux d'argent et de hasard. Selon une enquête menée par l'AFP et rendue publique ce mercredi 15 janvier, les dépenses des Français liées à tous ces jeux ont connu, en 2013, une baisse inédite de 2,5% à 31,7 milliards d'euros contre 32,5 milliards en 2012.

La croissance du marché avait déjà accusé le coup en 2012 (+2,8%) après avoir connu une progression de 16,8% entre 2010 et 2011.

Dans le détail, le PMU a enregistré une baisse des enjeux de 0,9 %, à 10,405 milliards d'euros. De leur côté, les 18 opérateurs agréés de jeux en ligne (poker, paris sportifs, paris hippiques) ont totalisé 8,474 milliards d'euros de mises, en baisse de 10 %. Quant aux 197 casinos, ils ont atteint un total de 2,178 milliards d'euros (- 4,25 %).

La Française des Jeux (FdJ), détenue à 72 % par l'Etat, a été le seul opérateur à avoir augmenté ses ventes (1,8 %) à 12,35 milliards d'euros.

Le chômage expliquerait la baisse

En 2013, les Français ont dépensé en moyenne chaque jour au Loto, aux jeux de grattage, aux paris sportifs et hippiques, au poker et dans les casinos, la somme de 86,8 millions d'euros.

Ces dépenses quotidiennes avaient quasiment doublé en dix ans passant de 47,5 millions d'euros à la somme record de 89 millions en 2012.

Pour les opérateurs de jeux et les spécialistes du secteur, la baisse de 2013 est due principalement à la crise économique et au chômage qui ont poussé les Français à arbitrer dans leurs dépenses au détriment des jeux d'argent.

J.M. avec AFP