BFM Business

Les Français de plus en plus séduits par les produits bio

L'engouement des Français pour le bio est récent: 28% ont pris l'habitude d'en consommer depuis moins de 2 ans.

L'engouement des Français pour le bio est récent: 28% ont pris l'habitude d'en consommer depuis moins de 2 ans. - L'Agence Bio

Le marché des produits bio s'est élevé à 5 milliards d'euros en 2014. Désormais, 6 Français sur 10 en consomment régulièrement selon le  dernier baromètre de l'Agence Bio réalisé avec le concours du CSA. Un enthousiasme à nuancer.

Les Français sont de plus en plus soucieux de leur santé et les conséquences se font nettement sentir en termes d'achats alimentaires. Ils sont 9 sur 10 à consommer bio occasionnellement et 6 sur 10 régulièrement, pour être très précis au moins un produit une fois par mois. Encore plus emblématique pour l'Agence Bio, la fidélisation d'une certaine partie de la clientèle: un tiers des Français consomme bio chaque semaine.

Ils sont au total 28% à avoir pris ces nouvelles habitudes depuis moins de 2 ans. Désormais seuls 12% des Français déclarent ne jamais rien manger de bio contre 46% il y a plus de dix ans. En une année, le mouvement s'est sensiblement accéléré. Les idées reçues perdurent en la matière notamment en ce qui concerne le prix des produits bio. Pour un Français sur 2, il reste encore un frein à l'achat et pourtant la plate-forme nationale d'informations et d'actions pour le développement de l'agriculture biologique en France souligne que les prix sont parfois sensiblement équivalents à ceux des produits issus de l'agriculture conventionnelle.

Des achats en grande surface

Autre idée reçue que veut combattre l'Agence: le recours à l'importation. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: "75% des produits consommés en France viennent de notre pays". "L'offre répond à la demande dans l'élevage bovin, ovin ou encore porcin ". Pourtant il y a 3 ans, des professionnels de la filière affichaient leur inquiétude en parlant de situation de sous-production durable en fruits et légumes et donc de recours nécessaire à l'importation. Pour l'agence, structurellement, 10% des produits seront toujours importés, en particulier les produits dits "exotiques", café, cacao ou encore thé. Elle rappelle aussi que nous exportons des produits.

Enfin les acheteurs bio sont issus de toutes les catégories socio-professionnelles. Ils sont motivés avant tout par leur bien-être: ils sont 87% à estimer que bio rime avec bienfait pour la santé. Pour les personnes interrogées, ces produits ont du goût et sont même "porteurs d'avenir". 80% des Français les achètent en grande et moyenne surface, ce qui représente près de la moitié des ventes et 25% dans les boutiques spécialisées. Ce geste entraîne des changements de comportement: ces acheteurs se tournent plus volontiers vers les produits de saison, cuisinent et évitent le gaspillage alimentaire.

5 milliards d'euros en 2014

Les Français se repèrent facilement grâce au logo AB qui fête en 2015 ses 30 ans. Il est reconnu par 98% des sondés. Le logo européen beaucoup plus récent puisqu'il a 5 ans est identifié par un tiers des Français.

Par ailleurs 87% des Français réclament du bio dans les écoles et 78% dans les restaurants. La demande est croissante mais les faits ne suivent pas toujours: l'Agence Bio reconnaît une stagnation sur le marché de la restauration collective. La filière peut donc se frotter les mains si elle suit l'enthousiasme de la plate-forme.

La France est devenue le 3ème Pays européen en surface bio devant l'Espagne et l'Italie avec 1,1 million d'hectares cultivés. Le nombre de fermes bio a progressé de 4 % entre 2013 et 2014. Elles sont plus de 26.400. Avec plus de 63.500 emplois en équivalent temps plein, plus 7% de l'emploi agricole en France, elles génèrent plus d'emplois que les fermes conventionnelles.

L'Agence Bio se félicite des bons chiffres du marché qui a atteint les 5 milliards d'euros à la fin de l'année 2014. Elle prépare une nouvelle campagne triennale de promotion et d'information à travers le Printemps Bio et bientôt l'Automne bio. La plate-forme sera présente au salon de l'agriculture. C'est dans ce cadre que se tiendra le jeudi 26 février le Séminaire international de la Bio.

Nathalie Croisé