BFM Business

Les couteaux de la Forge de Laguiole passent sous pavillon suisse

Les couteaux de la Forge Laguiole comptent sur leur nouvel actionnaire suisse pour se développer à l'export.

Les couteaux de la Forge Laguiole comptent sur leur nouvel actionnaire suisse pour se développer à l'export. - -

La manufacture de l'Aveyron a fait entrer à son capital la holding du groupe familial FLH brands. Ce changement d'actionnariat n'entrainera pas la délocalisation de la production mais permettra le développement de l'activité à l'international.

Le célèbre couteau orné d'une abeille passe sous contrôle suisse. La holding familiale FLH Brands a repris les parts de l'actionnaire majoritaire de La Forge Laguiole, Christian Valat, et celles d'un actionnaire minoritaire, Jean- Marc Valet. Le montant de la participation n'a pas été dévoilé.

Un choix d'investisseurs que Thierry Moysset, PDG et actionnaire de la manufacture aveyronnaise, soutient fermement car il va lui permettre de soutenir sa stratégie d'investissement et de développement à l'export.

Car depuis sa reprise en 2007 par cinq investisseurs aveyronnais, la forge de Laguiole a redressé la barre : elle a réalisé un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros en 2013, et est devenue bénéficiaire. Mais pas suffisamment pour asseoir la société à l'internationale.

"il est important de poursuivre et même d’accélérer le développement de notre entreprise pour lui assurer une pérennité. Il est donc stratégique de nous appuyer sur un nouveau partenaire pour assurer une vision à long terme et une capacité à investir", explique Thierry Moysset, dans un message publié le site de la société.

Un combat pour obtenir la propriété de la marque Laguiole

La manufacture ne compte pas remettre les valeurs essentielles de la marque, à savoir une fabrication de qualité doublée d'une forte identité locale. Le nouvel actionnaire s'est engagé à préserver les 110 emplois dans l'usine d'Aveyron. Les effectifs seraient même renforcés avec une trentaine d'embauches cette année.

Ce passage sous pavillon suisse ne remettre pas non plus en cause le combat que mène actuellement le dirigeant, ainsi que la commune, pour obtenir le droit d'utilisation de la marque Laguiole. Celle-ci est en effet détenue par un homme d'affaires du Val-de-Marne, très éloigné donc du terroir originel de ce haut lieu de la coutellerie. Avisé, il a déposé la marque en 1993 et l'utilise pour commercialiser des produits de toutes sortes (linge de maison, barbecue, briquets), essentiellement fabriqués en Chine.

Un droit qu'il s'est vu conforté en avril dernier, par la cours d'appel de Paris. La Forge Laguiole livre bataille pour obtenir le droit d'utiliser l'appellation des produits autre que des couteaux afin de soutenir leur diversification

C.C.