BFM Business

Les AOC vont être étendues à l'artisanat

Aujourd'hui la quasi-totalité des AOC concerne les produits alimentaires.

Aujourd'hui la quasi-totalité des AOC concerne les produits alimentaires. - -

La lentille du Puy et la noix du Périgord bénéficient d'une Appellation d'origine contrôlée, qui garantit au consommateur la qualité du produit, mais protège aussi le producteur contre les contrefaçons. Le gouvernement souhaite faire bénéficier des produits manufacturés de ces mêmes garanties.

Dans les allées du Salon de l'Agriculture, qui va fermer ses portes dimanche 3 mars, on peut découvrir les fleurons de l'élevage français, mais aussi ce qui constitue le patrimoine gastronomique national: Chablis, Pommard, huile d'olive de Nice, lentille du Puy côtoient noix du Périgord ou autre miel de Corse. Tous ces produits ont en commun d'être des AOC : Appellations d'origine contrôlée.

Mais l'année prochaine, les AOC qui mettent tant en émoi les papilles des gastronomes pourraient aussi concerner des produits manufacturés. C'est en tout cas la volonté de Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, qui veut autoriser les industriels et artisants à apposer une Indication géographique protégée (IGP), sorte d'AOC pour le non-alimentaire.

Laguiole spoliée de son nom

Car ce label de qualité qu'est l'AOC fournit des garanties aux consommateurs. Notamment sur la traçabilité du produit qu'ils achètent, grâce à un lien étroit avec un terroir, ainsi que sur sa qualité, répondant à un cahier de charges très strict. Une préoccupation importante en pleine polémique sur la viande de cheval présente dans les surgelés.

Le classement en AOC apporte aussi des avantages aux producteurs, en facilitant notamment les exportations. Tout en étant un gage de protection vis-à-vis de la concurrence mondiale. "De nombreux noms géographiques associés à des produits ont aujourd'hui perdu le lien avec le territoire dont ils sont originaires", déplorait la ministre, le 6 décembre dernier, lors d'une discussion à l'Assemblée nationale sur la proposition de loi portant sur la protection des indications géographiques.

Le cas le plus emblématique est celui de Laguiole. Si une AOC protège bien la production de fromage locale, elle ne concerne pas la production de couteaux, autre joyaux du terroir. La petite commune située au cœur de l'Aubrac s'est vue déposséder de son nom au profit d'un entrepreneur de la région parisienne, qui a déposé la marque en 1993 auprès de l'Institut National de la Propriété Intellectuelle (Inpi). Il peut ainsi vendre en toute légalité des couteaux fabriqués en Asie sous l'appellation Laguiole.

Démarche européenne

Selon la ministre, un peu moins d'une centaine de produits artisanaux pourrait se voir protéger par des AOC et par l'extension des indications géographiques (IGP). Au nombre desquels la porcelaine de Limoges, la coutellerie de Thiers, les chaussures de Romans ou encore la tapisserie d'Aubusson.

Lors du lancement de son pacte pour l'Artisanat, le 23 janvier, Sylvia Pinel a indiqué que ces dispositions seront inscrites dans le prochain projet de loi sur la consommation présenté à la fin du premier semestre 2013. Mais elle compte aussi en faire la promotion auprès de la Commission européenne et des partenaires européens.

Coralie Cathelinais