BFM Business

Le vaccin de Sanofi contre la dengue obtient sa première autorisation de mise sur le marché

-

- - Eric Piermont - AFP

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, a décroché mercredi au Mexique la première autorisation de mise sur le marché pour son vaccin pour la prévention de la dengue, le Dengvaxia, le premier au monde et potentiel futur "blockbuster".

"Dans l'histoire de la santé publique c'est un moment très important", et "dans le domaine des vaccins c'est l'innovation de la décennie", a estimé Olivier Charmeil, le PDG de Sanofi Pasteur, dans un entretien à l'AFP. "Ce vaccin a potentiellement un statut de blockbuster", c'est-à-dire qu'il pourrait générer à terme plus d'un milliard de dollars de revenus par an, a ajouté Olivier Charmeil.

Sa mise au point a pris 20 ans et coûté 1,5 milliard d'euros d'investissements en recherche-développement et outil industriel. La dengue était jusqu'à présent un défi pour la recherche pharmaceutique, car étant causée par 4 virus distincts, un vaccin efficace devait nécessairement induire une réponse immunitaire protectrice contre ces quatre sérotypes à la fois.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMs), la dengue est la maladie transmise par les moustiques dont l'expansion mondiale est actuellement la plus rapide, avec près de 400 millions de nouvelles infections chaque année.

4 milliards de personnes exposées

Susceptible d'entraîner une forte fièvre incapacitante, la dengue engendre aussi des douleurs osseuses et articulaires. La forme sévère de la maladie, la dengue hémorragique, tue 22.000 personnes par an, selon l'OMS.

En l'espace de 50 ans la dengue est devenue endémique dans plus d'une centaine de pays des régions tropicales et subtropicales, à la faveur du développement urbain, de la mobilité des populations et du changement climatique. Environ 4 milliards de personnes y sont potentiellement exposées en Amérique latine et centrale, Afrique et Asie-Pacifique.

D'ici la fin du mois, Sanofi Pasteur aura déposé des demandes d'autorisation du Dengvaxia dans 20 pays totalisant 2 milliards de personnes, selon Olivier Charmeil. "Nous attendons d'autres enregistrements en Asie et en Amérique latine dans les prochaines semaines", a-t-il ajouté.

J.M.avec AFP